samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Quelques aliments simples permettent de réduire le cholestérol LDL

Adapter son alimentation lorsqu’une anomalie biologique est détectée est une attitude préconisée dans certains cas. Par exemple, lorsque qu’un cholestérol est élevé inclure dans son alimentation des aliments reconnus comme pouvant aider à abaisser le cholestérol a montré des études cliniques de courte durée, une efficacité comparable à une statine, le médicament prescrit pour abaisser le cholestérol. Ainsi, il semble donc que les conseils alimentaires classiques ne soient pas très efficaces, alors que l’inclusion dans l’alimentation d’aliments ayant des propriétés antiocholestérolémiantes puisse apporter un avantage aux patients.

A ce jour, aucune étude n’avait comparé sur le long terme, une alimentation incluant des aliments conseillés en cas d’hypercholestérolémie, avec un régime classique. C’est ce qu’ont fait des scientifiques Canadiens sur une durée de 6 mois chez plus de 300  patients ayant un LDL cholestérol élevé. L’étude est publié dans la revue médicale américaine JAMA.

Trois groupes de patients ont été formés. Le premier groupe bénéficiait de conseils diététiques classiques ayant pour objectif, grâce à une alimentation plutôt végétarienne, de maintenir stable le poids des participants. Le second groupe bénéficiait d’une formation et d’un ouvrage permettant de choisir des aliments aux propriétés hypolipémiantes.
Les participants ajoutaient ainsi pour tout apport alimentaire de 1000 kcal :
–  0,94 gramme de stérols végétaux grâce à une margarine enrichie,
–  9,8 grammes de fibres visqueuses (psyllium,  avoine…),
–  22,5 grammes de protéines de soja (lait de soja, tofu,viande de soja),
– 22,5 grammes de noix ,
– en plus, apporter d’autres aliments tels que pois, flagolets, lentilles était conseillé.

Un troisième groupe constituait le groupe contrôle sans intervention particulière. Aucun participant ne prenait de médicament abaissant le cholestérol.

Alors que le régime classique n’a entraîné réduction de -3% du taux de LDL-cholestérol, le régime incorporant les aliments aux propriétés hypolipémiantes a entrainé une réduction de plus de 13 % (0,24 à 0,26 g/L) du cholestérol LDL, environ la moitié de ce que permet d’obtenir un traitement médicamenteux par statine, un médicament non dépourvu de risque d’effets secondaires. Et plus les patients étaient adhérents aux conseils nutritionnels, plus importante était la baisse de LDL cholestérol.

Cette baisse de LDL cholestérol de 13%, maintenue plus longtemps, se traduirait par une réduction de 10,8% du risque de survenue d’un accident cardiovasculaire à 10 ans, quand le bénéfice obtenu par une statine est une réduction de 20% du risque.

Cette étude confirme donc l’intérêt d’une alimentation adaptée afin de réduire le risque cardiovasculaire lié à une hypercholestérolémie : dans ce cadre, les noix, les protéines de soja, les stérols de plantes, et les fibres visqueuses, confirment l’intérêt de leur recommandation.  Les noix apportent une baisse de 2% du cholestérol LDL, baisse de 2% également pourles protéines de soja, de 5% pour les stérols végétaux et de 4% pour les noix, soit au total 13% de réduction.

Source

Effect of a Dietary Portfolio of Cholesterol-Lowering Foods Given at 2 Levels of Intensity of Dietary Advice on Serum Lipids in Hyperlipidemia: A Randomized Controlled Trial
David J. A. Jenkins, Peter J. H. Jones, Benoit Lamarche, Cyril W. C. Kendall, Dorothea Faulkner, Luba Cermakova, Iris Gigleux, Vanu Ramprasath, Russell de Souza, Chris Ireland, Darshna Patel, Korbua Srichaikul, Shahad Abdulnour, Balachandran Bashyam, Cheryl Collier, Sandy Hoshizaki, Robert G. Josse, Lawrence A. Leiter, Philip W. Connelly, Jiri Frohlich
JAMA. 2011;306(8):831-839.doi:10.1001/jama.2011.1202

Crédit Photo Creative Commons by robnguyen01

 

 

Articles sur le même sujet