mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les industriels de l’alcool infiltrent les réseaux sociaux pour promouvoir leurs produits auprès des ados

Enfants et adolescents risquent de plus en plus d’être exposés au marketing des industries de l’alcool à travers internet dénonce un rapport de l’agence nationale anglaise contre l’alcoolisme. Le rapport décrit l’utilisation que font les industriels de l’alcool des réseaux sociaux tels que Facebook ou Youtube pour promouvoir leurs produits.

Au moins la moitié des enfants de 8 à 17 ans ont dorénavant un profil créé sur un réseau social. Et alors que l’âge minimum requis pour s’inscrire est de 13 ans, 27% des 8-11 ans ont déjà un profil. Nombreux sont ceux qui ne déclarent pas leur âge véritable lors de leur inscription. Le rapport met en évidence que de nombreuses photos les mettant en scène entrain de boire de l’alcool ou déjà ivre sont postées sur ces profils.

“L’industrie de l’alcool a très efficacement pris avantage d’internet pour promouvoir ses produits” explique Don Shenker, Directeur de l’agence nationale anglaise contre l’alcoolisme, “La plupart des compagnies vendant de l’alcool sont présent sur Facebook, Twitter et ont aussi leurs propres sites, et mettent en ligne des contenus attractifs pour les plus jeunes tels que des jeux, des vidéos, des concours et des cadeaux. C’est un véritable danger pour les enfants et les plus jeunes exposés à ce marketing, en particulier du fait de l’usurpation d’un âge qui n’est pas le leur. Tout cela est inquiétant, puisque l’on sait que le marketing et la publicité pour l’alcool a un impact certain sur les comportements des gens vis à vis de l’alcool.”

Il est de plus en plus commun que Facebook ou Youtube soient utilisés pour préparer des soirées et partager ensuite les détails des nuits d’ivresse. Nombreux sont les groupes Facebook copiant les sites de marques de boisson et utilisant leurs logos. Cela contribue à la normalisation de la consommation d’alcool et de sa surconsommation.

Un porteparole de l’agence de contrôle de la publicité a affirmé au BMJ que ces actions des industriels de l’alcool violent la loi sur l’interdiction de la publicité pour l’alcool et “qu’ils n’hésiteront pas à mener toutes les actions contre ceux qui font une promotion irresponsable et innaproprié de l’alcool”.

Quelques sites :
Foster’s : cadeaux, pub…
Carling Black Label : concours, football, pub..
Pastis 51 : application smartphone, verre de piscine en cadeau….
Heineken : un contournement habile de la loi puisque le site  dès votre arrivée vous annonce que si vous êtes en Farnce vous ne pouvez accéder au site du fait de la loi. Vous avez alors l’option de cliquer sur un lien juste dessous “autre pays”, et miracle, voous accédez au site : Film de promotion, Football (UEFA et ligue des champions), groupe Facebook…


 

Source

New Media, New Problem? Alcohol, young people and the internet

Articles sur le même sujet