mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Risque nucléaire : L’état français renouvelle le stock d’iode

Le stock de comprimés d’iode est en cours de renouvellement en France indique une circulaire ministérielle (de la santé et de l’intérieur) adressée aux préfets .

La prise d’iodure de potassium est recommandée lors d’une alerte nucléaire afin de saturer les récepteurs à l’iode de la thyroïde, évitant alors que des élément radioactif ne s’y fixe et génère le développement d’un cancer de la thyroïde. Cette pratique ne protège que la thyroïde et uniquement des effets de l’iode 131, qui n’a une demi-vie que de 8 jours. En revanche, l’iode n’apporte aucune protection contre les autres radio-éléments, comme le Césium, souvent plus dangereux, et de durée de vie plus longue, émis lors d’une explosion nucléaire ou d’une l’émission d’un nuage radioactif par une centrale nucléaire défectueuse.

Pour être efficace, ce comprimés d’iode doit être ingérés avant l’arrivée d’un nuage contaminant : il aurait par exemple pu être pris en corse avant l’arrivée du nuage de Tchernobyl, mais les autorités nationale de l’époque ne l’ont pas souhaité. L’iode est à priori un traitement préventif utile chez les enfants. Cela reste en revanche discuté chez les adultes et semble inutile chez les personnes âgées.

Les chanceux habitant à moins de 10 kilomètres des centrales nucléaires française bénéficieront d’une boite d’Iode gratuite. Pour les autres, l’Etat constitue un stock de 110 millions de comprimés de 65 mg géré par les préfets dont il faudra gérer l’arrivée à péremption dans environ 48 mois.

Les autres mesures dont disposent les préfets en cas d’alerte nucléaire sont de demander à la population de se mettre à l’abri, d’évacuer ces populations, ou encore de décréter une interdiction de la consommation de l’eau et des aliments.

Source

Circulaire interministérielle n°DGS/DUS/2011/64 du 11 juillet 2011 relative au dispositif de stockage et de distribution des comprimés d’iodure de potassium hors zone couverte par un plan particulier d’intervention
Ministère de l’Intérieur
11 juillet 2011

Crédit Photo Creative Commons by  digit-al

 

 

 

Articles sur le même sujet