mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Pour prévenir les migraines, l’exercice physique peut-être une alternative aux médicaments

Bien qu’il soit souvent conseillé de faire de l’exercice pour prévenir les migraine, peu d’études scientifiques apportent la preuve de cet intérêt. Cet objectif est devenu celui de scientifiques de l’université de Gothenburg en Suède. Les résultats de leur étude sont publiés dans la revue Cephalalgia.

Différentes méthodes sont proposées pour prévenir la survenue de migraines, d’une part les médicaments, parmi lesquels  le topiramate, indiqué en France “chez l’adulte dans le traitement prophylactique de la migraine après une évaluation minutieuse des alternatives thérapeutiques possibles” ou des alternatives non médicamenteuses comme les exercices de relaxation.

Les scientifiques de l’université de Gothenburg ont donc mené une étude afin de comparer l’efficacité de l’exercice physique, de la relaxation ou d’une prise en charge médicamenteuse sur la prévention de la récidive des crises migraineuses.

Quatre vingt onze patients migraineux ont été inclus dans une étude randomisée. Un tiers devait s’astreindre à faire de l’exercice physique 40 minutes, 3 fois par semaine sous le contrôle d’un physiothérapeute, un tiers pratiquait la relaxation, et un dernier tiers était traité par topiramate, prescrit à la dose maximale de 200 mg/jour. (Le topiramate est également utilisé dans le traitement de l’épilepsie et l’Afssaps a récemment rappelé qu’il ne devait en aucun cas être utilisé dans un objectif d’amaigrissement. Le topiramate est tératogène).

L’étude a duré 3 mois pendant lesquels, la qualité de vie, le niveau d’activité physique et le nombre de migraines, ont été évalués, le critère le plus important de l’étude étant l’efficacité des trois techniques à prévenir la récidive de crises migraineuses pendant le dernier mois de traitement (en comparaison au début de l’étude).

Le groupe exercice physique a bénéficié d’une réduction de 0,93 crises, le groupe relaxation de 0,83 crises et le groupe topiramate de 0,97 crises. Les résultats ne diffèrent donc significativement pas entre les groupes. Pour les auteurs, “L’exercice physique peut donc être une alternative à la relaxation et au topiramate (…) Il est particulièrement indiqué chez ceux qui ne souhaitent pas prendre de médicament”. 

D’autres médicaments sont indiqués dans la prophylaxie des migraines. Suivez les conseils de votre médecin.

Source

Exercise as migraine prophylaxis: A randomized study using relaxation and topiramate as controls
E. Varkey, A. Cider, J. Carlsson, M. Linde
Cephalalgia, 2011

Crédit PHoto Creative Commons by mikebaird

Articles sur le même sujet