samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’Assemblée Nationale bannit le Bisphénol A des conditionnements à vocation alimentaire

En juillet 2009 déjà, le député Yvon COLLIN avait tenté de faire interdire le Bisphénol A dans les plastiques alimentaires. A l’époque sa proposition avait été rejetée. Cette fois c’est fait, Le texte n°747 visant à la suspension de la fabrication, de l’importation,  de l’exportation et de la mise sur le marché  de tout conditionnement à vocation alimentaire  contenant du bisphénol A, a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale. Cette loi entrera en vigueur en 2014, mais sera applicable dès 2013 pour les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans. Cela ne signifie pas bien sur la disparition du bisphénol A, dont les répercutons sur le milieu naturel et donc sur l’homme continueront à se faire sentir, mais c’est un premier pas qui réduira une source d’exposition importante : les boites de conserves, les plats cuisinés, canettes, les bouteilles d’eau minérales en plastique, et autres ne pourront plus comporter de bisphénol A. Vous pourrez cependant toujours être contaminés par les tickets de caisse des supermarchés, du matériel médical, etc.

Par quoi sera remplacé le bisphénol ? Personne ne le sait encore mais aux Etats-Unis, des industriels proposent déjà de nombreux objets sans bisphénol A, biberons, plats pour micro onde, gourdes, récipients de cuisine, etc. La loi prévoit que les produits qui remplaceront le bisphénol A soient évalués, et cela aussi est une première : «Un rapport d’étape élaboré par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail sur les substituts au bisphénol A ainsi que leur innocuité et leur adaptation pour l’utilisation dans la fabrication des plastiques et résines à usage alimentaire est communiqué par le Gouvernement au Parlement au plus tard le 31 octobre 2012 » précise le texte voté le 12 octobre 2011 à l’Assemblée. 3,8 millions de tonnes de bisphénol A sont encore produits chaque jour dans le monde.

La pression doit se poursuivre pour que l’ensemble de la production de bisphénol A soit stoppée. D’autres dossiers majeurs restent à traiter, les phtalates, la pollution automobile…

Source

TEXTE ADOPTÉ n° 747 ASSEMBLÉE NATIONALE 
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE
SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 12 octobre 2011

Crédit Photo Creative Commons by marc e marc


Articles sur le même sujet