Mardi 21 octobre 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


La prématurité pourrait accroître, à l’âge adulte, les anomalies pouvant mener vers une maladie cardiaque et un diabète

Une étude publiée dans la revue Pediatric Research, montre que les jeunes adultes, nés prématurément, montrent de nombreux signes anormaux, créant un risque pour leur santé .

L’étude a été menée chez 48 personnes volontaires, âgées 18 à 27 ans : 23 étaient nés avant 33 semaines et 25 étaient nés à terme (groupe comparateur). Ceux qui étaient nés avant 33 semaines avaient une tension artérielle plus élevée, avaient plus de tissus graisseux (malgrés un BMI normal) en particulier au niveau abdominal (évalué à l’IRM), et plus de graisses accumulées dans le foie et les muscles. L’augmentation de la graisse abdominale était encore plus marquée chez les hommes. Toutes ces anomalies sont reliées à la survenue de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Actuellement, grace aux progrès scientifiques, de plus en plus de bébés nés prématurément survivent (90% des enfants nés avant 33 semaines survivent) et parrallèllement le nombre de prématurités augmentent : On estime que 2-4% des naissances surviennent prématurément dans les pays industrialisés.

Malgré ces chiffres de plus en plus importants aucune étude sérieuse n’a été menée sur le long terme pour évaluer véritablement les conséquences physiques, psychiques, et les répercussions tardives sur la santé, de la prématurité.

Nous n’avons mené qu’une petite étude” explique un des auteurs, le docteur Neema Modi, “Mais les differences que nous avons vues étét plutôt importantes. Ces résultats suggèrent qu’il reste nécessaire de suivre de près la santé des enfants prématurés au delà de l’enfance et de l’adolescence. Les hommes et les femmes nées prématurément pourraient être plus à risque que les autres, de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. Si cela est détecté à temps, nous pourrions les aider à modifier leur mode de vie, et à utiliser des traitement appropriés”.

Source

Aberrant Adiposity and Ectopic Lipid Deposition Characterize the Adult Phenotype of the Preterm Infant
E. Louise Thomas, James R. Parkinson, Matthew J. Hyde, Ivan K.s. Yap, Elaine Holmes, Caroline J. Doré, Jimmy D. Bell, Neena Modi
Pediatric Research, 2011; 70 (5): 507

Crédit Photo Creative Commons by ORBIS US

Articles sur le même sujet