mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La mission Mars500 de retour sur terre (vidéos)

Depuis juin 2010, Dans le cadre d’un programme de L’ESA, six êtres humains, simulant une mission vers Mars vivaient en conditions d’isolement total dans une maquette d’infrastructure spatiale située proche de Moscou. Le 4 novembre 2011, ils ont enfin pu sortir de leur isolement et ont été mis en quarantaine pendant quatre jours pour subir des examens médicaux.

Cette expérimentation humaine baptisée Mars 500, est la première simulation grandeur nature d’une mission habitée à destination de Mars? Elle s’est déroulée dans un espace clos reproduisant fidèlement, hormis la microgravité, la quasi-totalité des aspects d’un vol spatial, les radiations et un véritable voyage interplanétaire.

Pendant un an et demi environ, l’équipage international composé de deux Européens, trois Russes et un Chinois, a « voyagé » vers Mars, « atterri » sur la planète et effectué plusieurs sorties sur le « sol martien ». Il a été exposé à différentes contraintes : monotonie, délais de transmission des télécommunications, et absence totale de lumière du jour dans un habitat dépourvu de tout hublot.

L’équipage comprend le Français Romain Charles et l’Italo-Colombien Diego Urbina, sélectionnés par l’ESA, les Russes Soukhrob Kamolov, Alexeï Sitev et Alexandre Smoleyevski, ainsi que le Chinois Wang Yue.

Une authentique aventure humaine

Avant de pouvoir réaliser des vols habités au-delà de l’orbite terrestre basse, dans un avenir pas trop lointain, il reste à relever de nombreux défis et à résoudre de nombreux problèmes techniques.

Au delà de la complexité technologique du vaisseau, l’une des grandes inconnues concerne le facteur humain et les effets d’un long confinement dans un espace clos, soumis à un stress, sur les interactions entre les membres de l’équipage. Étudier ces facteurs, tel était l’objectif principal de l’expérience Mars 500. L’équipage a réalisé des dizaines d’expériences dont les résultats aideront les scientifiques, les ingénieurs et les techniciens à évaluer ce qu’auront à endurer les voyageurs spatiaux du futur.

Tout au long de cette expérience, l’équipage est resté soudé et ne s’est pas laissé déstabiliser. Il n’y a pas eu de conflit significatif et ce « voyage » éprouvant s’est déroulé comme s’il s’était agi d’une mission martienne réalisée en conditions réelles avec un véritable équipage.

Voyez plus de photos sur le site de l’ESA

Visitez le “module spatiale”

La cuisine à bord

Le “retour” sur terre

Source

ESA : Mars500, retour sur Terre !

Crédit Photo ESA 2011

 

Articles sur le même sujet