samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Pourquoi le virus de la rougeole est-il aussi contagieux?

Des chercheurs de la Mayo Clinic ont découvert pourquoi et surtout grâce à quelle stratégie, le virus de la rougeole parvient à être aussi contagieux, passant d’un hôte à l’autre de manière si rapide. Leur découverte est publiée dans la revue Nature.

Le virus de la rougeole se transmet par l’air, en fait par des gouttelettes de toux en suspension dans l’air, échappées d’un individu contaminé. Il touche environ 10 millions d’enfants chaque années dans le monde, causant près de 120 000 décès, surtout dans les pays défavorisés. Les formes les plus sévères de la rougeole apparaissent en effet chez les enfants souffrant de malnutrition, surtout en cas de carence en vitamines A ou d’un déficit immunitaire. Les complications de la rougeole peuvent être respiratoires, neurologiques, digestives ou ophtalmologiques. En particulier l’encéphalite post-éruptive survient chez un cas pour 1 000 rougeoles. Elle tue dans 10% des cas. Les enfants ne meurt pas directement de la rougeole mais de ses complications, telles les encéphalites, les diarrhées sévères ou les pneumonies.

Cette découverte de la Mayo clinique permet de comprendre pourquoi et comment des virus sont capables d’une plus grande rapidité de contamination. Les scientifiques ont mis en évidence que le virus de la rougeole utilise une protéine appelée nectine-4. Au début, le virus pénètre dans son nouvel hôte par ses voies aériennes et descend vers les poumons. Une fois sur place, il pirate des cellules immunitaires qui y patrouillent, y pénètre et diffuse dans l’ensemble de l’organisme à l’intérieur de ces cellules immunitaires sans encombre. Et c’est seulement quand ces cellules immunitaires rencontrent des cellules comportant des récepteurs pour la protéine nectine-4 que le virus “descend” de son moyen de transport pour infecter les cellules exprimant ce récepteur. Et justement ces cellules ne sont situées que dans la trachée. Ils vont pouvoir s’y multiplier et attendre une toux pour être de nouveau envoyés dans les air au milieu de gouttelettes de salive pour infecter un nouvel hôte. Rapide et efficace.

Les chercheurs de la Mayo clinique ont été intéressé par un autre volet qu’ouvre cette découverte. en effet, certaines cellules cancéreuse de cancers des poumons ou des ovaires expriment des récepteurs à la nectine-4. Il serait donc possible de modifier un virus de la rougeole pour ‘envoyer détruire spécifiquement des cellules tumorales. Cette découverte du mode de diffusion du virus de la rougeole a donc dors et déjà une autre implication dans le traitement des cancers. des études vont être lancées à la Mayo Clinic pour vérifier cette hypothèse très intéressante.

Source

Adherens junction protein nectin-4 is the epithelial receptor for measles virus
Michael D. Mühlebach, Mathieu Mateo, Patrick L. Sinn, Steffen Prüfer, Katharina M. Uhlig, Vincent H. J. Leonard, Chanakha K. Navaratnarajah, Marie Frenzke, Xiao X. Wong, Bevan Sawatsky, Shyam Ramachandran, Paul B. McCray, Klaus Cichutek, Veronika von Messling, Marc Lopez, Roberto Cattaneo
Nature, 2011

Crédit Photo Creative Commons by Teseum

Articles sur le même sujet