samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Sao Paulo : 10% des chauffeurs de poids-lourds contrôlés positifs aux amphétamines, cannabis ou cocaïne

Au Brésil, la route tue 35 000 personnes chaque année, et ce nombre est en augmentation. Ls facteurs les plus souvent incriminés sont la consommation de drogues, la fatigue et la vitesse. Dans ce pays, dit émergent, la majorités des marchandises transitent par les routes et autoroutes, le Brésil comptant 1 700 000 kilomètres de bitume. Pour rester éveiller et mener à bien leurs contrats, de nombreux chauffeurs disent consommer des amphétamines. Une étude a été menée dans la région de Sao Paulo, le poumon économique du brésil qui compte à lui seul 200 000 kilomètres de route.

Sur les 452 chauffeurs contrôlés par un test urinaire, 9,3% étaient positifs, 5,8% aux amphétamines, 2,2% à la cocaïne et 1,1% au cannabis. 7,5% des chauffeurs témoignaient d’un usage régulier d’amphétamines, de 1 à 5 fois par semaine surtout pour rester éveillés, et 16,6% reconnaissaient avoir déjà consommé de la drogue.

L’étude retrouve également que 30% des chauffeurs ont des problèmes de santé, hypertension, diabète, ou stress mais seulement 17,5 % sont traités.

Ces résultats sont alarmants concluent les auteurs de l’étude.

Source

Amphétamine, cocaine and cannabinoids use among truck drivers on the roads in the state of Sao Paulo
D.R. Munoz, V. Leyton, D.M. Sinagawa, K.C.B.G. Oliveira, W. Schmitz, G. Andreuccetti,B.S. De Martinis, M. Yonamine, D.R. Munoz
Forensic Science International In Press, Corrected Proof 

Crédit Photo Creative Commons by International Transport Workers’ Federation

Articles sur le même sujet