Deux étudiants en médecine sur trois ne savent pas quand se laver les mains

Selon une étude publiée par la revue American Journal of Infection Control, seulement 21% des étudiants en médecine sont capables d’identifier les vraies situations devant conduire à un lavage des mains et de les différentier des fausses situations .

Trois scientifiques de l’institut de microbiologie de l’université de médecine d’Hannovre, ont réalisé cette étude auprès de 85 étudiants en médecine de troisième année, l’année où les étudiants passent de la théorie à la pratique et commence à entrer e contact avec les patients.

Les 5 vraies situations qui nécessitent un lavage de mains étaient les suivantes : avant d’examiner un patient, préparer une injection intraveineuse, après avoir retirer des gants à usage unique, après un contact  avec un patient, avec un contact avec du vomi. Seulement 33% des étudiants ont effectivement répondu qu’ils devaient se la laver les mains dans chacunes de ces 5 situations. Si sont ensuite considérées deux situations où le lavage des mains n’étaient pas indispensable, le pourcentage d’étudiants ayant répondu correctement à l’ensemble des 7 questions est tombé à 21%.

Au moment de l’étude, les étudiants pensaient  par ailleurs que leurs habitudes de lavage des mains étaient meilleures que celles des infirmières. Ils estimaient également que les bonnes pratiques de l’hygiène des mains chez les médecins est inversement proportionnelle au rang et à l’expérience, un résultat préoccupant quand ce sont justement les médecins qui ont le plus d’expérience qui sont sensés enseigner les étudiants en médecine. Ces résultats confirment un problème très préoccupant chez les étudiants en médecine, déjà identifié par des études précédentes,

« Il n’y a aucun doute que nous devons améliorer l’attitude générale vis-à-vis de l’utilisation des désinfectants alcoolisés au sein de l’hôpital » concluent les trois auteurs, « Pour atteindre cet objectif, le rôle de modèle des médecins seniors est très important ».

Source

Beliefs about hand hygiene: A survey in medical students in their first clinical year
K. Graf and I.F. Chaberny, R.-P. Vonberg
American Journal of Infection Control, Volume 39, Issue 10 (December 2011)
Crédit Photo Creative Commons by  ell brown

 

One thought on “Deux étudiants en médecine sur trois ne savent pas quand se laver les mains

  1. A prendre avec des pincettes tout de même, est-ce que les résultats de cette étude sont transposables en France ?… Les 5 situations me paraissent tellement évidentes que j’ai du mal à y croire.
    Mais peut-être, en tout cas toujours est-il que comme précisé par les auteurs, l’essence du problème est que nos séniors ne sont pas là pour montrer l’exemple, surtout les plus anciens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *