vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le diabète tel qu’il survient : les scientifiques filment pour la première fois au monde la destruction d’un pancréas

La guerre capable de se jouer au niveau du pancréas, et qui conduit chaque année des millions de patients à travers le monde  vers le diabète suite à la destruction des cellules sécrétrices d’insuline, est enfin révélée à la vue humaine.  Des scientifiques du célèbre institut La Jolla ont réussi à créer le premier film de l’évènement cellulaire montrant la destruction en temps réel du pancréas sur des modèles animaux.

“Nous présentons les premières images, à un niveau de résolution cellulaire, de la création d’un diabète tel qu’il survient” explique Matthias von Herrath, un des meilleur chercheur mondial sur le diabète de type 1, directeur du centre de recherche de  l’institut La Jolla, “Etre capable de voir les cellules pancréatiques sécrétrices d’insuline alors qu’elles interagissent avec le pancréas, à la place de voir des cellules statiques sous un microscope, va permettre d’améliorer notre capacité, et en fait cele de toute la communauté scientiqfique, de trouver des nouveaux moyens de traiter le diabète de type 1.

L’article relatif à cette découverte ainsi que les films des cellules pancréatiques, pris par les chercheurs, ont été mis en ligne le 01 décembre 2011 par la revue médicale the Journal of Clinical Investigation. Les films et la publication en anglais sont disponibles à cette adresse:  http://www.jci.org/articles/view/59285.

Les films montrent des cellules blanches du sang attaquer très lentement les cellules des îlots bêta de langherhans du pancréas. Simplement regarder l’action se dérouler à permis aux scientifiques de tirer des conclusions fondamentales de ces études. Dans les films, des objets ressemblant à des “fourmis” peuvent être imaginés se ruant sur une proie : les “fourmis” sont en fait des cellules du propore système immunitaire de l’animal, des cellules T, les soldats du corps. Et les “proies” sont les celllules bêta des ilots de langerhans, sécrétrices d’insuline, que les cellules T  attaquent et détruisent injustement conduisant à la création d’une diabète insolino-dépendant.

C’est grâce à un nouveau type de microscope à photon que ces recherches fondamentales ont pu être menées au contact direct des organes. Il utilise des pulsations intenses de lumières qui permettent de visualiser les interactions intercellulaires in vivo, sans atteindre ni endommager les cellules. Les sceintifiques ont ainsi pu évaluer que les cellules T ont besoin de plusieurs heures pour tuer une cellule bêta pancréatique et que le nombre nécessaire de cellules T pour détruire toute production d’insuline atteint plusieurs dizaines de millions de cellules T. Ces deux facteurs tendent à expliquer la lenteur du processurs préclinique qui se déroule chez l’homme sans que personne ne s’en rende compte au début de la maladie. En fait, la clinique commence à parler lorsque déjà 90% des cellules de Langerhans ont été détruites.

Les vidéos réalisées grâce au microscope à photon:

View Supplemental data

View Supplemental video 1

View Supplemental video 2

View Supplemental video 3

View Supplemental video 4

View Supplemental video 5

View Supplemental video 6

View Supplemental video 7

View Supplemental video 8

View Supplemental video 9

View Supplemental video 10

View Supplemental video 11

View Supplemental video 12

View Supplemental video 13

View Supplemental video 14

View Supplemental video 15

View Supplemental video 16

View Supplemental video 17

View Supplemental video 18

Source

Intravital imaging of CTLs killing islet cells in diabetic mice
Ken Coppieters, Natalie Amirian and Matthias von Herrath
Clin Invest. doi:10.1172/JCI59285.

Articles sur le même sujet