samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Petit-déjeuner : les céréales des enfants trop riches en sucre…(+ les commentaires de Kellogg’s à l’article)

Des céréales au petit déjeuner, quoi de mieux pour nos enfants? Sauf si l’on sait ce que contiennent les dites céréales, vantées par de multiples spots télévisuels à nos enfants.

Selon une étude d’une organisation indépendant, “the Environmental Working Group” (EWG), les céréales sont surtout très riches en sucre, un apport d’ailleurs tellement important qu’il les rend assimilables à de la junk-food.

Selon les analyses de l’association EWG, les céréales au blé soufflé Kellogg’s SMACKS, tiennent le haut de l’affiche en terme de richesse en sucre, 20 grammes de sucre dans un bol de “céréales”. Mais si le sucre est le problème nutritif majeur, nombreuses sont les “céréales” qui sont trop riches en sel et en graisses et trop pauvres en céréales complètes, un comble.

Sur les 84 paquets de “céréales” analysés, dans presque 3 douzaines de paquets, le sucre représente plus que le tiers du poids des céréales, démontre l’étude. Ces céréales sont fabriquées par les grand groupes agro-alimentaires Kellogg’s, Post, General Mills et Quaker Oats. Seulement 1 paquet sur 4 respecte les recommandations proposées par une agence gouvernementale américaine souhaitant réglementer le marketing alimentaire ciblant les enfants. Ces recommandations sont par exemple de ne pas dépasser 26% de sucre ajouté pour 100 grammes (une limite encore beaucoup trop favorable à l’industrie pour certains qui préconisent un maximum de 15% de sucres).

Ces recommandations n’ont pas été simplement prises pour lutter contre le risque d’obésité de l’enfant mais parce que plusieurs études ont montré que les enfants ayant un petit déjeuner riche en sucres avaient plus de problèmes scolaires que les enfants ayant des petits déjeuners pauvres en sucre. Au déjeuner, ils avaient également moins d’énergie, avaient plus faim et montraient des signes de déficits de l’attention et faisaient plus d’erreurs dans leurs devoirs.

Les industriels ne tiennent aucun compte de ces recommandations. Et alors même que les industriels eux-mêmes se sont fixé un plafon de 38g de sucres par 100 grammes dans leurs “céréales”, Kelloggs réalise un marketing aggressif auprès des enfants avec deux de ses meilleurs ventes Froot Loops et Apple Jacks, notent les auteurs de l’étude. Au total, sur les 84 paquets, 21 paquets de “céréales” dépassaient cette limite de 38% de sucre.E

En consommant des “céréales” le matin, que consomme t-on vraiment?

– Sucre : 56 marques contiennent plus que les 24% à 26% de sucre des recommandations
– Sel : 10 marques sontiennent plus de 210 mg et 71 marques plus de 140 mg
– Graisses saturées : 7 marques en ont lus de 1 gramme,
– Céréales complète : 26 marques contiennent une majorité de céréales qui ne sont pas des céréales complètes.

Il est recommandé aux parents lors du choix de “céréales” de ne choisir que celles dont la liste des ingrédient est courte, qui contiennent beaucoup des fibres, qui n’ont pas ou peu de sucres ajoutés, qu’il s’agissent de miel, de molasse, de jus de fruit concentré, de sucrose, de lactose, de sirop de fructose….Ce sont souvent les paquets de céréales qui ne sont pas facilement accessible au consommateur, et jamais au niveau des yeux. Mais ce sont aussi les moins chères.

L’étude a listé les 10 pires paquets de “céréales”, à éviter donc  :

 

 

Suite à la publication de notre article, le groupe Kelogg’s nous a contacté via une de ses agences fin de nous adresser un commentaire, le voici,

Bonjour,

Je suis Aurore Foursy et m’occupe des relations médias pour Kellogg’s au sein de l’Agence ELAN.
Je me permets de vous faire un email suite à votre article paru hier.

Nous avons lu votre article avec attention et nous souhaitions vous faire parvenir un certain nombre d’éléments d’informations complémentaires spécifique aux produits Kellogg’s commercialisés en France. En effet, l’étude que vous relayer a été effectuée sur le marché américain et ne prend absolument pas en compte les spécificités liées au marché français.
En conséquence, voici les éléments complémentaires que Kellogg’s me demande de vous faire parvenir :

Les céréales sont l’ingrédient principal des céréales pour le petit déjeuner. Elles contribuent de façon positive à l’équilibre nutritionnel des enfants : elles représentent un élément essentiel d’un petit déjeuner équilibré aux cotés d’un produit laitier, d’un fruit ou d’un jus de fruit. Elles permettent aux enfants de prendre un bon petit déjeuner.

Constituées de glucides complexes, glucides simples, mais aussi de vitamines, minéraux et fibres, les céréales du petit déjeuner contribuent ainsi à un meilleur équilibre alimentaire à l’échelle de la journée. Les céréales pour le petit déjeuner, telles qu’elles sont consommées par les enfants en France, contribuent pour 6 % seulement des apports journaliers totaux en sucre. (Source : Crédoc Enquête INCA 2 2008).

Pour rappel, Kellogg’s aux Etats-Unis a réduit de près de 16 % sa teneur en sucre dans les céréales pour les enfants.

Pour ce qui concerne la France les céréales pour le petit déjeuner apportent entre 2  et 13 g de sucre par portion. Par exemple : 1 bol de 30g de Smacks apporte 2 fois moins de sucre que 2 tartines de pain avec du beurre et du miel, soit 13g pour Smacks et 25g pour 2 tartines de pain avec du beurre et du miel.

Pour rappel, en France Kellogg’s est signataire depuis décembre 2010 d’une charte d’engagement volontaire de progrès nutritionnel (PNNS) et s’attache à réduire les taux de sucre dans ses produits.  Avec une réduction de 9 % en moyenne  d’ici 2014. Très concrètement depuis juillet 2011, Kellogg’s a réduit de 15% la teneur en sucre des céréales Miel Pops®, Miel Pops® Cracks, Coco Pops® 2 Choc’ et Chocos®.

Ainsi les parents peuvent choisir les céréales qui conviennent le mieux aux besoins de leur famille.

Je me tiens à votre disposition pour toute question.

Merci.

Bien cordialement,
Aurore

Nous regrettons que lorsque l’on parle santé, seul le marketing soit apte à répondre ; cette réponse de Kellogg’s contient de nombreuses affirmations dont nous aimerions avoir les références scientifiques qui permettent de les avancer à un public avec autant de certitude. mais aucune loi ne l’oblige. On retiendra néanmoins que Kellogg’s ne remet pas en cause les résultats de l’étude présentée par Docbuzz mais la contourne en expliquant qu’en France, les céréales contiennent moins de sucre. Ainsi, ce géant de l’agroalimentaire reconnait indirectement être tout à fait capable de réduire de manière importante la quantité de sucre contenue dans ses céréales, mais qu’il la fait varier en fonction des marchés : les petits enfants américains dont déjà 1 sur 3 sont obèses, et leur mamans apprécieront.

De la même manière, pourquoi attendre 2014 pour réduire de 9% la quantité de sucres présent dans les céréales en France ? Il existe des alternatives à ces céréales pour le petit déjeuner des enfants. Plusieurs études ont montré que les céréales complètes sont bien meilleures pour la santé que des céréales industrialisées et trop riches sucre. Les petits déjeuner existaient bien avaient Kellogg’s. L’étude présentée par Docbuzz donne les noms des meilleures céréales (lien source)

La rédaction Docbuzz

Source

Environnemental Working Group
SUGAR IN CHILDREN’s CEREALS:PoPular brands Pack more sugar than snack cakes and cookies
,Full Report Dec 2011

Some children’s cereals packed with sugar, study finds
Dina ElBoghdady
Washington Post Published: December 7

 

Articles sur le même sujet