dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une clinique américaine menace de poursuites judiciaires des bloggers anglais qui critiquent leurs traitements

La clinique Burzynski située à Houston, utilise des traitements dénommés par eux « antinéoplastons »  qu,i selon le site internet de la clinique privée, «sont basés sur les défenses biochimiques naturelles de notre corps, capables de combattre le cancer sans lésion des cellules saines ».

Le site internet de la clinique Burzynski propose ainsi :

  • Un traitement innovant et de point du cancer par thérapie génique
  • Un traitement sur mesure pour au moins 50 types de cancers
  • Un Essai clinique pour traitement par antineoplastons, approuvé en phase III (aux USA)
  • Tout ça grâce à une expertise médical basé sur plus de 40 ans d’expériences cliniques et de recherches

Le Docteur Burzynski est l’auteur de seulement 9 publications référencées dont la première date de 2003 et la dernière de 2006.

La clinique Bursynski a été le sujet d’un article dans le journal l’Observer du 20 novembre, qui décrivait la campagne de recherche de fonds lancé par Mr Bainbridge, le papa d’une filette de 4 ans, Laura, atteinte d’un gliome (une tumeur cérébrale) ; les fonds étaient destinés à obtenir pour sa fille « un traitement pionnier à la clinique Burzynski… le coût était estimé entre 235 000 et 315 000 euros. Ce traitement n’est pas disponible dans notre pays, il est nouveau et il n’y a aucune guarantie…mais il pourrait sauver sa vie. Alors nous devons essayer. » expliquait Mr Bainbridge dans l’article.

Plusieurs bloggers anglais ont alors recherché les preuves scientifiques des traitements proposés par la clinique. Andy Lewis, fondateur du site Quackometer.net explique «il y avait  plusieurs signaux d’alerte  avec cette clinique, des signaux qui sont typiques d’une escroquerie au cancer, donc la plus grande prudence est requise ».

Il a ensuite souligné le coût que les patients avaient à payer eux-même pour être enrôlés dans les essais cliniques et conclu qu’il «n’y avait aucun bon essai clinique randomisé suggérant que le traitement [antineoplaston] était efficace ». Rhys Morgan, un jeune écolier atteind d’une maladie de Crohn discuta également sur son blog de l’efficacité du traitement après qu’un ami lui ai demandé de cotiser pour le traitement de Laura, la petite fille de 4 ans.

Un homme, Marc Stephens, contacta alors Andy Lewis et Rhys Morgan, par l’intermédiaire de leur site, expliquant qu’il représentait la clinique Burzynski et demandait la cessation immédiate de ce qu’il appelait une diffamation, menaçant les deux blogueurs d’un action judiciaire. Il reprochait en particulier au jeune Morgan « d’interférer dans les affaires de son  client, blessant affectivement le Dr Burzynski ainsi que ses patients atteints d’un cancer». Le jeune Morgan reçu également des photos de sa maison prise à l’aide de Google map.

Le 29 novembre, la clinique Burzynski publiait un communiqué de presse expliquant que « Marc Stephen avait été récemment embauché dans le but de fournir une amélioration des services web et pour tenter de stopper la dissémination d’informations fausses et inappropriées concernant le Dr Bruzynski et sa clinique. Nous comprenons que Marc  Stephen a envoyé une photo issue de Google map, de sa maison, à un blogger, et à fait des commentaires personnels aux bloggers. Le Dr Burzynski et la clinique pensent qu’une telle action n’étaient pas appropriée. Le Dr Burzynski et la clinique s’excusent pour ces commentaires. Marc Stephens n’a plus de relation professionnelles avec la clinique Burzynski ». Mais le communiqué de presse se poursuit sur un autre ton « Ces bloggers seront contactés par des avocats représentant la clinique qui les informeront que certaines assertions de leur blog sont considérées par la clinique comme fausses et diffamatoires ».

Peter Johnson, Chef clinicien au centre de recherche contre le cancer en Angleterre, dit « Nous sommes inquiets d’entendre que des patients anglais atteints d’un cancer voyagent à la clinique Burzynski pour un traitement, alors qu’à ce moment il y a très peu de preuves solides pour montrer que l’antineoplaston soit efficace contre le cancer ».

Pour Andy Lewis «Ce n’est pas ainsi que la science doit se faire. Ce n’est pas ainsi qu’un médecin devrait communiquer avec le public, les patients et les autres scientifiques au sujet de son travail ».

Ses commentaires et ceux du jeune Morgan sont toujours en ligne.

Source

Texan clinic threatens UK bloggers with legal action over criticisms of its treatments
Margaret McCartney
BMJ 2011;343:d7865

Crédit Photo le site Quackometer.net

Articles sur le même sujet