Mercredi 27 août 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Quand les ados sont réellement informés de ce que contient une canette de sodas en calories, ils renoncent à l’acheter

L’étude réalisée par une équipe de secientifiques de Baltimore est intéressante et montre combien l’information imposée par la loi sur les aliments comme les sodas, et dispensée par les groupe alimentaires, sont admirablement pensés pour être aussi peu impactante que possible sur le désir de consommation.

L’étude à consisté à évaluer si une information franche et réelle sur le nombre de calories contenues dans une canette de soda sucrée entraînait ou non une suspension du désir d’achat de la cannette. Elle a été menée chez des adolescents de la banlieu de Baltimore.

L’étude a testé 3 manières différentes d’apporter une information sur le nombre de calories contenues dans une canette de soda sucré. La première méthode consistait en un poster où il était écrit qu’une canette de soda ou un jus de fruit contient 250 calories, un second indiquait aux consommateurs qu’une canette de soda apportait 10% des besoins énergétiques quotidiens, et le troisième qu’il fallait 50 minutes de jogging pour bruler les calories contenues dans une canette de soda sucré ou de jus de fruit. Ces informations étaient dispensées autour de quatre magasins situés à proximité des écoles.

Les scientifiques mettent en évidence que délivrer une information compréhensible par les adolescents sur la signification réelle des 250 calories contenues dans une canette de soda entraine un renoncement d’achat dans 40% des cas. La méthode la plus efficace à influencer positivement les consommateurs adolescents, obtenant 50% de renoncement, est celle expliquant qu’il faut 50 minutes de jogging pour bruler les 250 calories.

“Les adolescents informés avaient ainsi tendance à renoncer à la boisson sucrée et à orienter leur choix vers une boisson plus sain telle qu’une bouteille d’eau à partir du moment où ilsavaient vu les posters” explique la scientifiques Sara Bleich, Professeur à l’école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg. L’étude a également permis de mesurer que les boissons non suvrées telle que l’eau ou un soda light représentaient 6,7% de tous les acats réalisés par les adolescents au début de l’étude. Ce pourcentage est monté à 12-14% en fonctio du type d’information délivrée.

Des études précédentes avaient montré que ces adolescents absorbent en moyenne quotidiennement 300 calories par la consommation de boissons sucrées, que cette consommation à tendance à accroitre l’apport calorique journalier et favoriser la survenue d’une obésité.

Les scientifiques recommandent donc que des informations réelles, compréhensibles par les plus jeunes, soit dispensées, comme celles qui transforme le nombre de calories absorbées en temps nécessaires de jogging pour les éliminer.

Source

Reduction in Purchases of Sugar-Sweetened Beverages Among Low-Income Black Adolescents After Exposure to Caloric Information
Sara N. Bleich, Bradley J. Herring, Desmond D. Flagg, and Tiffany L. Gary-Webb
American Journal of Public Health. 2011 e-View Ahead of Print.

Crédit Photo Creative Commons by Thomas Hawk

Articles sur le même sujet