mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

80% des médecins Européens n’ont plus confiance dans leur système de santé et redoutent la qualité des soins qui leurs seront dispensés quand ils seront vieux

La plupart des médecins en Europe sont inquiets du niveau et de la qualité des soins qui leurs seront dispensés quand ils seront âgés, parce qu’ils ont perdu confiance dans les services et les soins des services  de santé publique, démontre une étude Européenne publiée par The Economist.

80% des 1113 médecins questionnés par l’Unité d’Intelligence Economique (Economist Intelligence Unit) déclarent être anxieux de la manière dont ils seront traités quand ils seront vieux. Ils craignent que les actuelles politiques de santé soient incomplètes, irréalistes, et insuffisamment financées, pour faire face à la demande d’une population vieillissante. 49% pensent que le vieillissement de la population met en danger la viabilité même du système de soins.

Cependant, 50% de ces médecins pensent que ce vieillissement de la population offre une opportunité aux gouvernements pour la mise en place de réformes qui sont de toute manière nécessaires. L’investissement dans la prévention des pathologies est vu comme une priorité et 46% souhaitent que leur gouvernement encourage la population à plus de responsabilité vis-à-vis de leur propre santé dans le but de réduire les pathologies chroniques pouvant survenir avec l’âge.

Seulement 38% des médecins interrogés, qui proviennent de France, d’Angleterre, d’Italie, d’Espagne, des Pays-Bas, d’Allemagne, des pays de l’Europe de l’Est et de Scandinavie, pensent que le système de soin de leur pays est adapté. La retenue vis-à-vis des patients âgés de la part des équipes médicales, est vu comme une barrière à la dispensation de soins appropriés aux plus âgés par 42% des médecins, avec la moitié admettant que les plus âgés ne bénéficient pas de la même qualité de soins que les plus jeunes. Les équipes de médecins, en particulier hospitaliers, ont besoin d’une meilleure qualification quant-à la prise en charge des patients âgés.

Les médecins interrogés estiment également qu’il va manquer du personnel adapté à prendre en charge ces seniors : 27% pensent que l’on va manquer de médecins généralistes et 20% de spécialistes.

Le rapport identifie la nécessité d’un système de soin plus tourné vers les besoins des patients, capable de les encourager et  de les conseiller afin qu’ils restent le plus longtemps possible éloignés des hôpitaux, en bonne santé. Il encourage également le développement de la télémédecine et de la mise en place de traitements nécessitant des visites médicales moins fréquentes. Pour cela, une formation médicale plus spécifique des besoins des patients âgés est nécessaire.

Pour Iain Scott, éditeur de cette étude, “Les professionnels de santé ont tellement perdu confiance dans les politiques actuelles de santé publique qu’ils craignent même pour leur propre prise en charge future” . Ce rapport explique finalement les étapes indispensables, qui selon ceux qui pratiquent la médecine chaque jour, sont indispensables pour améliorer le futur, non seulement des patients âgés, mais de la société toute entière.

Source

European doctors worry about the care they will receive when they are old
BMJ 2012;344:e77

A new vision for old age, Rethinking health policy for Europe’s ageing society

Full report (english language)

Photo : Louis Jouvet dans Knock de Jules Romains

 

Articles sur le même sujet