samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Risque de leucémie chez l’enfant à proximité des centrales nucléaires : une étude de l’INSERM confirme une récente étude Allemande

Une étude Française réalisée par l’INSERM U1018 , sous la direction de Jacqueline Clavel, retrouve un risque de leucémie multiplié par deux chez les enfants vivant dans un rayon de 5 kilomètres des centrales nucléaires françaises (14 cas) en comparaison avec ceux vivant à 20 kilomètres de ces centrales nucléaires (7 contrôles). Les données utilisées sont celles de la survenue de leucémies chez l’enfant entre 2002 et 2007. Et quelque soit l’approche statistique utilisée, ou l’inclusion de variables en fonction du lieux de résidence, cette augmentation significative des cas de leucémie persiste.

L’émotion crée par cette étude est importante, vraisemblablement du fait de la sensibilisation de l’opinion public au nucléaire après l’accident de Fukushima.

Pourtant, ce n’est pas la première étude qui démontre un lien entre lieu de résidence à proximité des centrales et survenue de leucémie ou de cancer. En décembre 2009, une étude commanditée par un organisme gouvernemental Allemand, l’Office Allemand de la protection contre les radiation, mettait en évidence une augmentation de 54% des cancers  et de 76% des leucémies chez les enfants de moins de 5 ans vivants à moins de 5 kilomètres des 15 centrales nucléaires en Allemagne (voir article Docbuzz).

Pourquoi les enfants? Les radiations ionisantes peuvent causer plus de dommage sur des organismes en développement que chez un adulte par exemple. Les êtres humains les plus sensibles étant vraisemblablement les foetus en développement. Il reste à déterminer la source exacte de la contamination. Les scientifiques français ayant mené l’étude font l’hypothèse que les centrales nucléaires ne seraient pas seules responsable du résultat retrouvé mais que les lignes à haute tension, les polluants et autres pesticides pourraient jouer un rôle. Bref, quelle que soit l’émotion suscitée par cette étude, rien ne changera dans la paysage français.

Source

Childhood leukemia around French nuclear power plants – the Geocap study, 2002-2007
Claire Sermage-Faure, Dominique Laurier, Stéphanie Goujon-Bellec, Michel Chartie,Aurélie Guyot-Goubin, Jérémie Rudant,Denis Hémon, Jacqueline Clavel

Commentary: childhood cancer near nuclear power stations
Ian Fairlie
Environmental Health 2009, 8:43 doi:10.1186/1476-069X-8-43

Risk of childhood leukemia in thevicinity of nuclear installations–findings and recent controversies.
Laurier D, Grosche B, Hall P:
Acta Oncol 2002, 41(1):14-24

CRédit Photo Creative Commons by  Josephine Chaplin

Articles sur le même sujet