dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une consommation excessive de charcuteries favoriserait la survenue d’un cancer du pancréas

La consommation de charcuterie set déjà connue pour avoir une influence négative sur la survenue de cancers du colon. Une nouvelle étude suédoise suggère dorénavant un lien entre la charcuterie, tels que les saucisses ou le bacon, et la survenue d’un cancer du pancréas.

Le cancer du pancréas reste l’un des cancers les plus mortels avec un taux de survie à 5 ans d’environ 5%. Il est donc important de connaitre les facteurs de risque de survenue de ce cancer. En ce qui concerne les cancers digestifs, la consommation de viande rouge et de charcuterie est associée à la survenue de cancer colo-rectal et de l’estomac. L’influence de ces deux aliments sur la survenue de cancers du pancréas étant inconnue, un équipe suédoise a mené un réanalyse de plusieurs études en combinant leur résultats.

Ils ont sélectionné 11 études (6643 patients) afin de chercher un lien entre consommation de viande rouge et cancer du pancréas. Les viandes évaluées étaient de la viande rouge quel que soit l’animal ou de la viande de porc. En analysant globalement toute la population des études, les scientifiques ne retrouvent pas de lien statistique entre une consommation de 120 grammes par jour de viande et la survenue de cancer du pancréas. Lorsque les résultats entre hommes et femmes sont analysés séparément, il existe cependant une augmentation du risque de cancer du pancréas chez l’homme de 29%, mais pas chez la femme. Cette lien n’est pas retrouvé dans les populations américaines ni européennes.

Concernant la consommation de charcuteries, les mêmes analyses réalisées à l’aide de 7 études montrent que  pour chaque augmentation de la consommation de 50 grammes par jour, un risque significatif de cancer du pancréas apparait. Ce risque est égale chez l’homme et chez la femme.

Ce lien entre charcuterie et cancer du pancréas est biologiquement plausible. En effet, un des procédés industriels de conservation de la charcuterie est d’y ajouter des nitrites et ces charcuterie peuvent également contenir des nitrosamines, un cancérigène reconnu.  les nitrites une fois dans l’estomac forment également ces composés nitrosamines. Ce sont ces composés, reconnus carcinogènes, qui sont capables d’atteindre le pancréas. En 2004, une étude ayant évalué les apports quotidiens en nitrites en lien avec la consommation de viande animale, avait démontré un risque de cancer du pancréas multiplié par 2,3 directement corrélé à l’absorption de nitrites.

Ainsi la consommation de charcuterie, et en particulier de charcuterie ou de viande industrielle expose à un risque accru non seulement de cancer du colon ou de l’estomac mais aussi du pancréas, un élément logique lié à la toxicité des nitrites autorisés dans ces viandes industriels malgré les risques pour la santé. Un des grand apporteur reconnu de nitrosamines est aussi le tabac, autre facteur de risque identifié du cancer du pancréas.

Le risque liant consommation de viande rouge et/ou de charcuteries aux nitrosamines et cancer digestif se précise : il est recommandé de ne pas consommer plus de 500 grammes de ces deux types d’aliments par semaine.

Source

Red and processed meat consumption and risk of pancreatic cancer: meta-analysis of prospective studies
S C Larsson, A Wolk
British Journal of Cancer advance online publication 12 January 2012

Crédit Photo Creative Commons by dynamosquito

Articles sur le même sujet