samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

De la cuisine à l’insuline, ou la reconversion de la reine télévisuelle de l’American Food

Aux Etats-Unis, il y faut toujours avoir quelque  chose à vendre. Paula Deen, femme dynamique de 64 ans était depuis 10 ans la grande prêtresse télévisuelle de manger gras. Paula Deen est devenue le chef cuisinier le plus populaire du pays et s’est bati un  empire grâce à ces recettes du sud, riches en fromage (américain), mayonnaise, gâteaux au beurre et poulet frit.
Et comme toutes les succes story américaine, la légende doit faire rêver. Pratiquement sans abri avec deux enfants, elle utilise ses 200 derniers dollars pour lancer “The Bag Lady”, une société de livraison de nourriture à domicile. Paula ne connaissait qu’une cuisine, celle du sud américain.

Elle cuisine ensuite pour les hôtel Best Western et ouvre son premier restaurant, “The Lady and Sons” avec ses deux enfants. Le restaurant marche bien. Elle écrit un  premier livre de cuisine. Les américains commencent à utiliser ses recettes chez eux. Une première émission TV est un succès. En 1999, le  critique culinaire du journal USA Today nomme le restaurant de Paula “the Lady and Sons”, cuisine internationale de l’année. En 2002,  elle lance sa propre émission de TV “Paula’s Home Cooking”. Elle remportera deux Emmy Award. Auteur de 8 livres de recettes vendus à 8 millions d’exemplaires, elle lance avec succès un  magazine de cuisine bimensuel “Cooking with Paula Deen” vendu à 1 million d’exemplaires. Populaire et aimée des américains, elle apparait dans des show TV, multiplie les restaurants, crée des partenariats avec des entreprises, vend des licences, participe à la création d’une ligne de décoration de cuisine, et bien sur comme toute américaine qui réussi, participe aux oeuvres caritatives.Jeudi dernier, Paula Deen, interviewé lors du “Today” show sur NBC, révèle qu’elle est atteinte depuis 3 ans d’un diabète de type 2. L’empire Deen va t-il s’effondrer? Non. Paula Deen annonce également qu’elle est devenu partenaire d’une firme pharmaceutique danoise, Novo Nordisk, pour la promotion d’un médicament anti-diabétique injectable (qui n’est pas une insuline). Elle est dorénavant la porte parole des campagnes de l’entreprise “Diabetes in a New Light,” vantant les mérite de ce médicament, d’une alimentation légère et des bienfaits de l’exercice physique. Elle ne souhaite pas changer sa manière de cuisiner mais consent à prôner des portions réduites et à rejeter les aliments gras. Son fils, Bobby Deen, a aussi son propre show TV “Not My Mama’s Meals”, pas la nourriture de maman..

Source

Articles sur le même sujet