mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les 5 pathologies à surveiller pour réduire de 26% les hospitalisations des patients souffrant d’une démence

Les patients souffrant d’une démence sont plus souvent hospitalisés et souffrent plus de complications de l’hospitalisation que les autres patients, y compris une aggravation de leurs fonctions cognitives. Est-il possible de prévenir ce taux élevé d’hospitalisation chez les patients déments?

L’objectif des auteurs de cette publication a donc été tout d’abord d’identifier quelles étaient les causes d’hospitalisations des patients déments, de les comparer à celles des patients non atteint de démence, et d’évaluer dans quelles conditions, une action préventive aura été capable de les éviter.

Les scientifiques ont utilisé un groupe de 3019 patients âgés de plus de 65 ans, constitué en 1994 et suivi jusqu’à 2007. Initialement aucun d’eux n’était atteint d’une démence. Ils bénéficiaient d’une évaluation bi-annuelle de leurs fonctions cognitives. Toutes les hospitalisations et leurs causes ont été colligées.

494 participants (16%) ont reçu un diagnostic de démence au cours du suivi et 427 d’entre eux (86%) ont été hospitalisés au moins une fois. 2525 n’avaient pas de démence diagnostiquée à la fin de l’étude et 1478 (59%) d’entre eux ont été hospitalisés au moins one fois.

Le taux d’hospitalisation était effectivement doublé chez les patients souffrant d’une démence : 419 admissions pour 1000 personne et par an contre 200 pour 1000 personne et par an pour les patients sans altération des fonctions cognitives. Après ajustement en fonction de l’âge, du sexe et d ‘autres facteurs, le fait de souffrir d’une démence augmentait de 41% le risque d’hospitalisation.

Les pathologies retrouvées comme générant cet excès d’hospitalisations chez des patients déments ne vivant pas en institution étaient, une pneumonie bactérienne, une insuffisance cardiaque, une deshydratation, un ulcère duodénal, ou  une infection urinaire. Trois de ces pathologies représentaient les 2/3 des causes d’hospitalisation : une poussée d’insuffisance cardiaque, une infection pulmonaire ou un infection urinaire. Par exemple, les infection urinaires sont 78% plus fréquentes chez les patients déments.

Or avec un suivi régulier, ces causes d’hospitalisation sont évitables. Les auteurs évaluent à 116 pour 1000 personnes et par an le nombre d’hospitalisations évitables chez les patients déments, soit 26%. Chez les patients non déments les causes évitables atteignent 37 hospitalisations pour 1000 personnes et par an, soit 19% des hospitalisations.

Ces résultats mettent clairement en évidence qu’il existe un fort potentiel d’amélioration du suivi des patients déments mais qui nécessite une price en charge préventive et proactive en ambulatoire. 

Source

Association of Incident Dementia With Hospitalizations
Elizabeth A. Phelan, Soo Borson, Louis Grothaus, Steven Balch, Eric B. LarsonJ
JAMA.
2012;307(2):165-172.

Crédit Photo Creative Commons by desparlsp

Articles sur le même sujet