dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une puissante étude confirme que dès 55 ans, les facteurs de risque cardiovasculaires menacent gravement votre survie

Une puissante étude épidémiologique, ayant compilé les résultats de 18 essais cliniques et regroupant plus de 250 000 adultes de 55 ans et plus, confirme la gravité de la menace que font peser les facteurs de risque cardiovasculaires sur la survie. Cette étude est publiée dans le New England Journal of Medicine. Rappelons que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans les pays développés (France y compris).
Les facteurs de risques cardiovasculaires évalués dans l’essai sont l’hypertension artérielle, un cholestérol élevé, un tabagisme et/ou un diabète.  Les scientifiques ont mesuré chez 257,384 hommes et femmes, l’existence de facteurs de risque à 45, 55, 65 et 75 ans. Le risque de survenue d’un évènement cardiovasculaire comme un infarctus ou un accident vasculaire cérébral ou encore un décès d’origine cardiovasculaire, ont été évalué en comparant ceux n’ayant pas de facteur de risque et ceux en ayant un, deux, trois ou quatre. La normalité de ces facteurs de risque se défini par un cholestérol total<180 mg/dL (4.7 mmol/L), une tension artérielle <120 mmHg pour la systolique et 80 mmHg pour la diastolique, une absence de tabagisme et de diabète.
Les résultats mis en évidence renforcent l’importance de la lutte contre les facteurs de risque cardiovasculaires tous modifiables par une meilleure hygiène de vie : en effet, un homme de 55 ans a par exemple 6 fois plus de risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire avant l’âge de 80 ans qu’un même homme de 55 ans sans facteur de risque. 
Les résultats peuvent être synthétisés ainsi pour la tranche d’âge de 55 ans :
Risque de décès par maladie cardiovasculaire  (2 ou 3 facteurs de risque versus aucun) :
hommes: 29,6% versus 4,7%
femmes: 20,5% versus 6,4%

Risque d’une infarctus mortel ou non mortel  (2 ou 3 facteurs de risque versus aucun):
hommes: 37,5% versus 3,6%
femmes: 18,3% contre <1%

Accident vasculaire cérébral fatal ou non fatal  (2 ou 3 facteurs de risque versus aucun):
hommes: 8,3% contre 2,3%
femmes: 10,7% versus 5,3%

Cette étude confirme l’influence négative des facteurs de risque cardiovasculaires sur la survie quel que soit l’âge, le sexe et l’ethnie (blanc ou noir). Pour le directeur de recherche, le Pr Lloyd-Jones, «Ces données ont des implications importantes pour la prévention. Nous avons besoin d’obtenir des résultats plus sérieux de la promotion de modes de vie sains chez les enfants et les jeunes adultes, puisque même de légères augmentations de facteurs de risque à un âge peu avancé semblent avoir des effets profonds sur le risque d’évènement cardiovasculaire au cours  des années de vie restantes”. 

Source

Lifetime Risks of Cardiovascular Disease
Jarett D. Berry, M.D., Alan Dyer, Ph.D., Xuan Cai, M.S., Daniel B. Garside, B.S., Hongyan Ning, M.D., Avis Thomas, M.S., Philip Greenland, M.D., Linda Van Horn, R.D., Ph.D., Russell P. Tracy, Ph.D., and Donald M. Lloyd-Jones, M.D.
N Engl J Med 2012; 366:321-329January 26, 2012

Crédit Photo Creative Commons by KooshKing

Articles sur le même sujet