jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La prolifération de cellules cancéreuses peut être réduite par un champs électromagnétique ou électrique

Toutes les méthodes permettant de lutter contra un cancer doivent être étudiées aver intérêt. Il existe quelques preuves cliniques qu’un champs électromagnétique de faible puissance ou un champs électrique puisse apporter un réponse clinique au cours de certains cancers.

Pour mieux comprendre cette nouvelle approche, des scientifiques ont exposé in vitro des cellules d’un carcinome hépato-carcinome cellulaire à un champs électromagnétique de 27,12 MHz.

Exposées au champs électromagnétique, la prolifération cellulaire a pu être réduite en perturbant  le fuseau mitotique des cellules  cancéreuses. Exposées pendant 7 semaines, le nombre cumulatif  de perte cellulaires atteignait  1.71 × 106 cellules par ml. Les cellules non cancéreuses n’étaient pas affectées par les champs électromagnétique.

Dans le même temps, l’université de San Diego expérimente une technique thérapeutique d’une tumeur cérébrale extrêmement agressive, le glioblastome multiforme qui touche chaque année 10 000 personnes aux Etats-Unis.

Ce nouveau système appellé NovoTTF-100A, développé par la société Novocure utilise un champs électrique alternatif pour perturber la division cellulaire rapide des cellules tumorales. “Les recherches cliniques préliminaires ont démontré que, en comparaison aux patients traités par chimiothérapie, les patients bénéficiant du  NovoTTF avaient moins d’effets secondaires, et une amélioration de la qualité de vie, même si la durée de survie n’était pas améliorée”. L’appareil est pour l’instant approuvé par la Food and drug Administration après que la chirurgie et la radiothérapie aient cessé d’être efficaces. Les recherches se poursuivent.

Source

Cancer cell proliferation is inhibited by specific modulation frequencies 
JW Zimmerman, MJ Pennison, I Brezovich, N Yi3, CT Yang, R Ramaker1, D Absher, RM Myers, N Kuster, FP Costa, A Barbault, B Pasche
British Journal of Cancer (2012) 106, 307 – 313. doi:10.1038/bjc.2011.523

UC San Diego Moores Cancer Center Offers New Hope for Deadly Brain Tumor
February 03, 2012

Crédit Photo Creative Commons by  thomas23

Articles sur le même sujet