Mercredi 23 avril 2014

Recevez Docbuzz par e-mail

ChargementChargement


Fumer du cannabis avant de prendre le volant double le risque d’accident de la route

Malgré une interdiction de consommation dans de nombreux pays, le cannabis est la drogue la plus utilisée dans le monde. Un récent rapport réalisé au Canada montre que 11,4% de tous les canadiens et 33% des 15-24 ans ont consommé une fois du cannabis au cours de l’année précédente. 4% reconnaissent conduire leur voiture sous l’emprise du cannabis, un chiffre qui a doublé au cours des 10 dernières années. Ce chiffre atteint 15% en Ecosse, et entre 0,3% et 7,4% des conducteurs contrôlés au volant étaient positifs pour le cannabis sur les route d’Angleterre, du Danemark, des Pays-Bas, de Norvège, des Etats-Unis et d’Australie. Le problème est véritablement mondial.

Le cannabis altère les comportements psychomoteurs nécessaires à une conduite sans danger. Peu d’études ont pourtant évalué si le risque d’accident de la route était significativement augmenté chez ceux ayant fumé du cannabis avant de prendre le volant. Des scientifiques canadiens de l’université Dalhousie à Halifax, ont réalisé une analyse complète de la littérature médicale afin de déterminer s’il existait un lien entre consommation de cannabis et risque d’accidents mortels ou non mortels.

Dans les études sélectionnées, incluant 49 411 personnes, les conducteurs ont été soumis à des tests sanguins ou urinaires de détection du cannabis, après avoir été impliqués dans un accident leur ayant causé des blessures graves ou ayant causé un décès à autrui. Le taux de conducteurs contrôlés positifs allait de 2% à 15%.

Les scientifiquesconstatent que conduire après avoir fumé du cannabis double le risque d’accidents causant des blessures graves ou des décès (risque x 92%), par rapport aux conducteurs n’ayant pas fumé de cannabis.

Ces données apparaissent majeures dans le cadre de la lutte contre la violence routière car chez les plus jeunes conducteurs, la consommation de cannabis au volant est retrouvée plus élevée que la consommation d’alcool.

Le lien entre alcool et accident est bien établi : une alcoolémie de 0,8 g/L multiplie par 269% le risque d’accident.

Source

Acute cannabis consumption and motor vehicle collision risk: systematic review of observational studies and meta-analysis
Mark Asbridge, Jill A Hayden, Jennifer L Cartwright
BMJ 2012;344:e536

Crédit Photo Creative Commons by mac_filko

Articles sur le même sujet