jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Pour perdre du poids, arrêtez les sodas sucrés! Vite!

Nous sommes toujours à la recherche de méthodes simples, les moins contraignantes possibles pour perdre du poids ou éviter d’en prendre. La consommation de sodas sucrés a été mise en cause dans la survenue de l’épidémie mondiale d’obésité. L’apport calorique journalier fourni par des sodas a doublé entre 1965 et 2002 atteignant même 21% des apports journaliers en 2002! Cette consommation favorise l’obésité et la survenue d’un syndrome métabolique. Il était donc normal d’évaluer si la suppression de cet apport calorique permettait de favoriser une perte pondérale, par exemple en le remplaçant par de l’eau pure.

Peu d’études ont évalué jusqu’alors uniquement l’intérêt d’un changement de boisson au cours d’un régime. Cette nouvelle étude lancée par l’université de Chapel Hill (Caroline du Nord) est donc une première : quel est l’intérêt de définitivement supprimer les sodas sucrés (ou toute autre boisson sucrée, jus de fruits…), en faveur de l’eau ou éventuellement d’autres boissons n’apportant aucune calories (boissons “lights”).

Les 318 participants recrutés étaient obèses (IMC 36), en moyenne âgés de 42 ans et 84% étaient des femmes. Ils consommaient plus de 280 kcal/j en boissons diverses : sodas, jus de fruits, café ou thé sucrés, boissons “sportives” sucrées, alcools, etc. Au cours de l’étude les participants ne pratiquaient aucun autre régime que la substitution des boissons sucrées. Trois groupes ont été constitués : un premier groupe ne boirait que de l’eau, un second groupe avait droit à des boissons “lights”, et le troisième groupe, le groupe contrôle, poursuivait ses habitudes de consommation de boissons sucrées avec toutefois des sessions de groupes et des conseils diététiques de durée équivalente aux deux autres groupes : instructions de lire la composition des produits alimentaires achetés pour choisir les plus favorables à un réduction pondérale, conseil d’augmentation de consommation des légumes, de contrôle des portions alimentaires, de reprise d’activité physique, mais absence de conseils de modification des apports en boissons. Toutes les boissons des deux premiers groupes étaient fournies par les investigateurs et restaient au choix des participants, mais uniquement en fonction du groupe auquel ils appartenaient.

La réduction des apports caloriques opéré par la substitution des boissons sucrées a été en moyenne de -235 kcal/jour pour le groupe “eau” et de -225 kcal/jour pour le groupe “boissons non caloriques”. Cependant, le groupe “boissons non caloriques” a mieux adhéré au programme de substitution, probablement du fait de la variété des produits disponibles ; la réduction calorique absolue était supérieure de -70 kcal/jour en comparaison avec le groupe eau. Le troisième groupe a également, et malgré l’absence de conseil spécifique, spontanément réduit ses apports en boissons sucrées mais de seulement -112 kcal/jour. Si la perte pondérale moyenne a été de -2% à -2,5% dans les deux groupes ayant modifié leurs apports en boissons, ces participants aux deux groupes de substitution des boissons sucrées ont néanmoins doublé leur chance de perdre 5% de leur poids sur la durée de l’étude.

D’autres variables importantes ont été modifiées en supprimant les boissons et sodas sucrés : la glycémie à jeun s’est réduite significativement dans le groupe “eau” en comparaison au groupe “sans modification des boissons” comme la pression artérielle systolique et diastolique. Le groupe “eau” a perdu 2 kilos en 6 mois, une perte de 0,25% supérieure au groupe “sans modification de boissons”.

Cette étude confirme la nocivité sur le poids et sur différentes variables (glycémie, pression artérielle) des sodas et autres boissons sucrées. Au niveau d’une population devenue à risque ou souhaitant éviter de le devenir, l’arrêt des boissons sucrées et leur remplacement par de l’eau et/ou des boissons non sucrées est d’un apport non négligeable, facilement combinable avec d’autres interventions de réductions des apports caloriques d’origine alimentaire pour obtenir un meilleur et plus durable résultat.

Source

Replacing caloric beverages with water or diet beverages for weight loss in adults: main results of the Choose Healthy OptionsConsciously Everyday (CHOICE) randomized clinical trial
Deborah F Tate, Gabrielle Turner-McGrievy, Elizabeth Lyons,June Stevens, Karen Erickson, Kristen Polzien, Molly Diamond, Xiaoshan Wang, Barry Popkin
American Journal of Clinical Nutrition First published February 1, 2012

Crédit Photo Creative Commons by AJamison

Articles sur le même sujet