samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Armée Américaine : les suicides ont augmenté de 80% depuis l’entrée en guerre contre l’Irak

Les suicides parmi les militaires actifs de l’armée américaine sont en augmentation depuis 2004, dépassant même le taux de suicides des civils américains en 2008. Des médecins du Public Health Command de l’armée analysé les causes et le nombre des suicides au sein de l’armée américaine sur une période de 2 ans.

L’étude démontre que le taux de suicides a cru de 80% depuis le déclenchement des opérations en Irak, atteignant le taux le plus élevé depuis 30 ans.

Sur la période analysée de 2 années, le taux de suicides était de 20 soldats/100 000 (12/100 000 dans la population américaine); au total, 225 soldats se sont donné la mort sur cette période. Avoir un grade peu élevé , être un homme, et présenter des troubles de la santé mentale (troubles de l’humeur, anxiété, stress post-traumatique, personnalité psychotique, trouble de la personnalité lié à l’usage de drogues) ressortent comme des facteurs associés à un multiplication par 4 à 5 du risque de suicide. La dépression multipliait ce risque par 11. 69% des soldats qui se sont suicidé au cours de cette période avaient connu des combats en Irak. Ces hommes et femmes étaient jeunes, âgés de 18 à 24 ans.

Cette étude confirme une augmentation du risque de suicide chez des hommes jeunes présentant des troubles psychologiques souvent en relation avec un stress des combats. On estime que 25% des jeunes recrues prenant part à des combats souffriront de stress des combats.

Les programmes de prévention du suicide au sein de l’armée américaines vont devoir être renforcés ont reconnu des responsables . La prise en charge thérapeutique des troubles mentaux et de l’usage de drogues doit être une priorité dans cette approche concluent les auteurs.

Source

Mental health risk factors for suicides in the US Army, 2007–8
Kathleen E Bachynski1, Michelle Canham-Chervak1, Sandra A Black2, Esther O Dada1,Amy M Millikan2, Bruce H Jones
Inj Prev doi:10.1136/injuryprev-2011-040112

Crédit Photo Creative Commons by airborneshodan

Articles sur le même sujet