samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Prendre des antioxydants a un effet contraire à celui espéré : en fait ils augmentent la mortalité

Nombreuses sont les personnes qui consomment des antioxydants quotidiennement dans l’espoir de prolonger un peu leur jeunesse ou leur vie. En fait, selon une récente analyse Cochrane de l’ensemble des études publiées sur les antioxydants, les consommer a un effet délétère sur la santé et augmente même le risque de décès.

Des études précédentes, il est vrai menées chez l’animal ou sur des modèles physiologiques suggéraient que les suppléments alimentaires antioxydants pourraient prolonger la vie. Mais plusieurs études observationnelles avaient montré un effet neutre ou délétère. Une revue Cochrane clos donc le sujet démontrant que les antioxydants semblent augmenter la mortalité.

Les scientifiques ont analysé 78 études randomisées totalisant 296,707 participants de 63 ans en moyenne, qui avaient reçu soit des suppléments antioxydants tels que le bêta-carotène, la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E, ou du sélénium soit des placebos soit rien du tout. 215,900 participants à ces études étaient en bonne santé et 80,807 souffraient de différentes maladies chroniques stables, gastro-intestinales, cardio-vasculaires, neurologiques, ophtalmologiques, dermatologiques, rhumatismales, rénales, ou endocriniennes. 21,484 participants des 183,749 (11.7%) ayant reçu des antioxydants sont décédés contre  11,479 des 112,958 participants (10.2%) ayant reçu un placebo ou rien du tout.

Selon les méthodologies statistiques, la prise d’antioxydants au mieux n’apporte aucun bénéfice et au pire augmente légèrement la mortalité (+4%). L’augmentation de la mortalité était associée avec le bêta carotène, et potentiellement avec la vitamine A et la vitamine E mais pas avec le sélénium ou la vitamine C.

La prise d’antioxydants en compléments alimentaires est donc inutile voire dangereuse pour la santé confirmant sue les suppléments d’antioxydant doivent être considéré comme des produits médicaux et devraient, comme les autres produits, subir des tests cliniques avant d’être mis en vente concluent les auteurs.

Source

Antioxidant supplements for prevention of mortality in healthy participants and patients with various diseases
Goran Bjelakovic, Dimitrinka Nikolova, Lise Lotte Gluud, Rosa G Simonetti, Christian Gluud£
Cochrane Database of Systematic Reviews, 2012, Issue 3

Crédit Photo  reative Commons by  reflets de vert

Articles sur le même sujet