Pourboire : 25% de plus pour les blondes!

Il est clairement établi aujourd’hui que la beauté confère des avantages et influence la manière dont un individu est traité par les autres. La beauté est bien un facteur discriminatoire. Les plus belles serveuses gagnent plus que les moins belles, et cela a été vérifié aux Etats-Unis, au Canada, en France, en Chine, en Angleterre et en Australie. Les plus beaux/belles avocats travaillent au Etats-Unis dans le privé et gagnent beaucoup d’argent, les moins beaux sont fonctionnaires et travaillent pour l’administration publique.

L’influence de la couleur de cheveux a également été étudiée et plusieurs études menées aux Etats-Unis ont confirmé que les blondes gagnaient plus et que les pourboires des serveuses étaient plus élevés quand elles étaient blondes. Pourtant, contrastant avec ces premiers résultats, les femmes aux cheveux blonds sont sous-représentées dans les postes élevés des entreprises.

Qu’en est-il en France? Nicolas Guéguen de l’université de Bretagne Sud a mené une étude destinée à explorer l’existence d’une éventuelle corrélation entre la couleur des cheveux des serveuses et un gain financier différent.

L’étude a été réalisée en Bretagne pendant une durée de 3 semaines. Des serveuses non averties des objectifs de l’étude ont participé et ont porté des perruques blondes, rousses, noires, ou brunes au cours de 847 diners payé soit par un homme, soit par une femme.

Les résultats montrent que les hommes donnent plus souvent un pourboire que les femmes, 43,1% contre 30,2%. Par ailleurs, donner un pourboire est plus fréquent lorsque la serveuse est blonde. Il n’existe pas de différence entre les autres couleurs de cheveux.

Les hommes donnent donc plus volontiers un pourboire aux serveuses blondes qu’aux autres. Cette blondeur des cheveux n’influe par sur la gente féminine. Et lorsque l’homme laisse un pourboire il est 25% plus élevé quand la serveuse est blonde.

Cette étude confirme que l’apparence agit comme un facteur discriminatoire et que la couleur des cheveux participe à cette discrimination.

La question qui n’est pas tranchée est pourquoi ? Des études précédentes avaient montré que l’importance des pourboires laissés par les hommes était influencée par des éléments esthétiques tels qu’une forte poitrine, ou un maquillage. On peut y rajouter le blond.

Toujours est-il que si vous êtes serveuses, vous avez plutôt intérêt à porter perruque blonde : cela entraient un gain annuel salarial net de 6%.

Source

Hair color and wages : waitress with blond hair have more fun
Nicolas Guéguen
Journal of Socio-Economics Available online 16 April 2012 In Press, Accepted Manuscript

Crédit Photo CReative Commmons by  lachicaphoto

 

One thought on “Pourboire : 25% de plus pour les blondes!

  1. Si on en viens a parler de discrimination! on peut se demander comment ça se fait que les hommes sans doute oppressé par des obligations culturel laisse plus de pourboire, face a des femmes qui recherchent au possible et l’avouent, des hommes ayent une carrière professionnelle satisfaisante (avec se que ça sous-entend), a cause de la lutte des males entre eux les hommes sont obligé de se laisser dominer en transpiré au possible leur situations financière (ou faire semblant pour les plus pauvres) et payer encore aujourd’hui dans la majorité des cas! Dans les milieux prolo ou il est quand meme parfois difficile de finir le mois pour les femmes comme pour les hommes, sa se transforme parfois en une obligation masculine sousentendu sous peine de refroidissement des ardeurs féminine qui s’avoue par certaine femmes sous couvert de leur précarité et de la tristesse de leur situation (noté qu’on élude la situation des hommes qui sont dans les meme conditions). On peut aussi se demander qu’elle sont les montants et la fréquence des pourboires reçu par les hommes par rapport aux femmes et pourquoi les études se veulent plus frileuse et largement moins présente quand il s’agit de mettre en avant les malheurs et la précarité de certain hommes vis a vis des femmes alors que pourtant beaucoup de ces études sont financer par le contribuable en bout de chaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *