samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Etats-Unis : croissance de 71% des demandes de pose d’implant de menton

C’est la nouvelle coqueluche des salles de chirurgie plastique. Après les implants mammaires et le botox, la plus forte augmentation enregistrée en 2011 selon la Société Américaine de Chirurgie Plastique  est celle d’implant de menton, les “chinplant” abréviation de chin et implant.

Avoir un menton fort n’est pas quelque chose qui peut s’obtenir par un régime quelconque ou la pratique d’un exercice particulier.

21 000 américains et américaines ont opté pour une telle chirurgie au cours de l’année 2011, en particulier des plus de 40 ans parce que l’image qu’il renvoie est immédiatement un rajeunissement. Un menton fort est également corrélé au leadership : on le retrouve chez les présidents Ford, Clinton et Obama. Et une étude menée aux Etats-Unis montrait que 90% des CEO avaient un menton fort.  C’est déjà une opération courue par les stars de Hollywood.

Il y a par contre des risques : 5 à 7% d’infections, d’ou la nécessité de toujours vérifier la réalité des diplômes du praticien. Le coût est de 3500 à 7500 dollars.

Cette augmentation de 71% des poses d’implant de menton ne concurrence toutefois pas encore les 310 000 poses d’implants mammaires (soit 620 000 implants posés) et les presque 6 millions d’injections de Botox aux Etats-Unis (de 350 à 500 dollars l’injection).

Source

For cosmetic surgery, chins are the new breasts: ‘Chinplants’ on the rise
Diane Mapes
Health Today 16 april 2012

American Society of Plastic Surgeons
(petit film sur l’implant de menton en page d’ouverture : il s’agit exactement de la même patiente que dans le reportage télévisé, mais sans conflit d’intérêt bien sûr!)

Crédit Photo Creative Commons by Jason Whittaker

Articles sur le même sujet