lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Asie, Afrique, Europe de l’Est, Proche Orient, Amérique Latine : 12% des prostituées sont contaminées par le VIH

Le nombre de nouvelles personnes infectées par le VIH a décliné de 3,1 millions en 2002 à 2,7 millions en 2010. Il est estimé que 33 pays africains ont obtenu une réduction de 25% de l’incidence de nouveaux cas de VIH. Cependant, ce premier pas vers une victoire contre le VIH pourrait masquer à contrario une expansion du VIH au sein de populations plus à risque comme les prostituées. les homosexuels, et les utilisateurs de drogues injectables. Les scientifiques du l’école de santé publique Johns Hopkins de Baltimore ont mené une évaluation de ce risque au sein des populations prostituées de plusieurs continents.

Celles qui vivent du sexe travaillent dans des bars, des hôtels  des saunas ou des espaces publiques et de plus en plus prennent contact par internet avec leurs clients. La pluparts des prostituées sont des femmes, plus rarement des hommes ou des transgenres.  La contamination par le VIH dans ces populations de prostituées peut être accélérée par l’utilisation de drogues injectables, par un risque plus élevé de MST telles que la syphilis ou l’hépatite C, ou encore un du fait d’un nombre plus élevé de partenaires VIH+ et d’un faible fréquence d’utilisation des préservatifs.

Les auteurs ont sélectionnés 102 études cliniques ayant évalué le risque de devenir VIH+ au sein d’une population de presque 100 000 prostituées de différents pays d’Asie, (Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Mongolie, Népal, Pakistan, Papouasie Nouvelle-Guinée, Thaïlande, Vietnam), d’Europe de l’est, (Albanie, Estonie, Géorgie, Ukraine, d’Amérique Latine et des caraïbes (Argentina, Brésil,  Chili, Guatemala, El Salvador, Guyane, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Paraguay, et du Moyen Orient et d’Afrique (Egypte, Liban, Somalie, Soudan, Tunisie, Bénin, Cameroun, Comores, Malawi, Congo, Guinée, Kenya, Madagascar, Ile Maurice, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Afrique du Sud, Togo, Ouganda, Zimbabwe).

Au total, 11,8% de la population des prostituées est contaminée par le VIH. Toutefois, la fréquence de l’infection était très variable en fonction des pays allant de moins de 1% dans de nombreux pays d’Asie et d’Amérique Latine, jusqu’à 13% au Malawi, 21,5% au Zimbabwe et 25,32% en Afrique du sud. Les femmes prostituées avaient 13,5 fois plus de risque d’être contaminées par le VIH que des femmes d’âge comparables non prostituées. Ce risque était également variable en fonction des régions, allant de 32 en Asie à 12 en Amérique Latine. La forte prévalence chez les prostituées des pays d’Afrique Sub-Saharienne va de pair avec une forte incidence du virus dans la population générale.

Ces données suggèrent un besoin urgent de redimensionner les programmes de prévention contre le VIH et d’améliorer les services de santé auprès des femmes prostituées tout d’abord du fait de leur risque de contamination comme du risque de transmission de leur nombreux partenaires pour celles déjà VIH+.

Source

Burden of HIV among female sex workers in low-income and middle-income countries: a systematic review and meta-analysis
Stefan Baral, Chris Beyrer, Kathryn Muessig, Tonia Poteat, Andrea L Wirtz, Michele R Decker, Susan G Sherman, Deanna Kerrigan
The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, 15 March 2012

Crédit Photo Creative Commons by  Adam Crowe

 

 

 

 

 

 

Articles sur le même sujet