mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un antibiotique, l’azithromycine (zithromax), augmente la mortalité cardiovasculaire

L’azithromycine est un antibiotique relativement bien toléré. Pourtant d’autres antibiotiques proches tels que l’érythromycine et la clarithromycine augmentent le risque d’arythmies ventriculaires mortelles et le risque de mort subite. Il apparait que l’azithromycine pourrait également un effet pro arythmique, provoquant par exemple des torsades de pointe. Afin d’évaluer plus avant la situation, des scientifiques de l’université de Nashville ont mené une étude rétrospective dans le but d’évaluer si des patients ayant pris l’azythromycine avaient effectivement un risque de décès plus important, en particulier de décès d’origine cardiovasculaire.

L’azythromycine est un macrolide dérivé de l’érythromycine par addition d’un atome d’azote, découvert par des chercheurs Serbes et brevetée depuis 1980. Elle est commercialisée sous le nom de Zithromax en France et dispose de plusieurs génériques.

Les auteurs ont pour cela comparé trois groupes de patients, l’un ayant reçu de l’azythromycine (347 795 personnes), l’autre de l’amoxicilline (1 348 672 personnes), et cela pendant sur une durée de 5 jours : un dernier groupe n’avait lui pas pris d’antibiotique (1 391 180 personnes). Deux autres antibiotiques ont été évalués de la même manière. Les antibiotiques avaient été prescrits pour une infection auriculaire, nasale, de la gorge, ou encore une bronchite.

Les auteurs ont retrouvé qu’au sein de la population ayant pris de l’azyhrhomycine, 29 décès ont été enregistrés (85/ million de traitement) dont 22 étaient des morts subites. Parmi la population prenant de l’amoxicilline, il y a eu 42 décès d’origine cardio-vasculaires (31,5/million de traitement) et 41 dans le groupe sans antibiotique (29,8/million). Pour une prise de 10 jours, le risque de mortalité cardiovasculaire persistait mais pas celui de mortalité toute cause.

En comparaison avec une absence de prise d’antibiotique, la prise d’azyhromycine sur 5 jours multiplie presque 3 le risque de mortalité cardiovasculaire. Le risque de mortalité toute cause était accrue de 25%. Il n’y avait en comparaison aucun risque accru de décès cardiovasculaire avec l’amoxycilline, ni avec la ciprofloxacine, autre antibiotique pour lequel les mêmes investigations ont été menées. En revanche, un excès de mortalité comparable à celui provoqué par l’azythromycine était retrouvé avec la levofloxacine, un antibiotique également connu pour ses effets pro arythmiques.

Les auteurs estimes qu’un million de prises de 5 jours d’azythromycine entraineront un risque “faible” (sic) d’évènements cardiovasculaires provoquant quand même 47 décès précoces d’origine cardiovasculaire. Mais, lorsqu’ils considèrent les sujets plus à risque d’évènements cardiovasculaires, 1 million de prise de 5 jours d’azythromycine dans cette population provoque 245 décès supplémentaires.

En France, l’ANSM (ex Afssaps) n’a pas proposé, pour l’AZYTHROMYCINE,  de contre-indication ou de précaution d’emploi en cas d’antécédents cardiovasculaires. De plus, le risque de décès cardiovasculaire ne figure pas dans les effets secondaires potentiels du médicament.

Source

Azithromycin and the Risk of Cardiovascular Death
Wayne A. Ray, Katherine T. Murray,  Kathi Hall, Patrick G. Arbogast, C. Michael Stein
N Engl J Med 2012;366:1881-90

Crédit Photo Creative Commons by  capn madd matt

Articles sur le même sujet