Jeudi 31 juillet 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Boissons énergisantes : quels sont les risques?

En 2012, l’ANSES s’alarme des risques liés à la consommation des boissons énergisantes et réclame aux praticiens et au public de signaler les cas de complications liés à ces boissons. Que savait-on exactement sur le sujet avant cette alerte?

En 2008, Causson et al (1) publient un article intitulé « conséquences sanitaires des boissons énergisantes commercialisées » qui fait une synthèse des effets sur la santé enregistrés au sein des études publiées ayant évalué les effets des boissons énergisantes. Les boissons évoquées sont celles contenant du guarana, du ginseng, de la taurine ainsi que 80 à 300 mg de caféine et 35 grammes de sucre. Les noms commerciaux des boissons cités dans la publications sont Cocaine, Pimp Juice, Red Bull, et Spike Shooter. Si aucun effet secondaire n’a été reconnu lié à la taurine, le ginseng, ou le guarana, il est en revanche commun que la quantité de caféine ait des effets secondaires parmi lesquels : insomnie, nervosité, maux de tête et surement le plus à risque, la tachycardie. De plus l’étude relate que 4 cas de crises d’épilepsie ont été rapportés.

Une seconde revue publiée en 2010 (2) fait un point complet sur les boissons énergisantes dont celles contenant également du glucuronolactone, et des vitamines B. Elle rapporte un cas d’arrêt cardiaque suivi de mort. Ce premier cas, publié en 2009 (3), est survenu chez un homme de 28 ans qui a fait un arrêt cardiaque après une journée de motocross ; il avait consommé une quantité excessive de boissons énergisantes riches en caféine et en taurine. Les auteurs incriminent l’extrême fatigue combinée à l’ingestion en excès de taurine et de caféine dans le décès du jeune homme, ces composés étant capables de créer un spasme coronaire et de provoquer un infarctus causant la mort. Un autre effet évoqué est celui de la survenue de troubles du rythme cardiaque toujours lié à la prise de ces boissons. Il est rapporté par  un second cas (4), non mortel grâce à une prise en charge médicale rapide.  Cet évènement est survenu chez une jeune femme de 23 ans, arrivée aux urgence dans un grand état d’anxiété. Son cœur était en tachycardie ventriculaire, battant à 219 battements/minute. Les auteurs reconnaissent dans cet effet secondaire l’action de la caféine prise à haute dose. Après absorption, sa concentration dans le sang est maximale après 1 h-1 h30 et il faudra 6 heures pour éliminer 50% de la dose. La caféine augmente la concentration intracellulaire en calcium, augmente la sécrétion de noradrénaline et sensibilise les récepteurs à la dopamine, l’ensemble étant capable d’accélérer le rythme cardiaque, voire de provoquer, comme chez cette femme une tachycardie supraventriculaire, ou une tachyarythmie ventriculaire.

Plusieurs expérimentations révèlent certains effets délétère de ces boissons : Après avoir fait consommer des boissons énergisantes (1000 mg de taurine, 100 mg de caféine, vitamines B5, B6, et B12, glucuronolactone, et niacinamide) à 15 volontaires sains pendant 7 jours , les auteurs constatent :
- Dans les 4 heures après la consommation, la pression artérielle augmente de 8% dès le premier jour et de 10% au septième jour,
- dans les 2 heures, la pression artérielle augmente de 7% dès le premier jour et de 8% au septième jour
- La fréquence cardiaque augmente de 8% dès le premier jour et de 11% au septième jour
Ainsi, en moyenne, sur une semaine de consommation, une canette de boisson énergisante augmente la fréquence cardiaque de 5 à 7 battements par minute et la pression artérielle de 10 mmHG.
Une autre évaluation cardiaque par échographie révèle que la consommation de Redbull accroit la contractilité cardiaque. L’apport massif de caféine peut augmenter la miction et avoir un effet de déshydratation.

 D’autres cas dont plusieurs mortels ont encore été publiés :

- Quatre cas de décès liés à l’absortion de caféine et cinq cas d’épilepsie liés à la consommation de boissons énergisantes,
- Un cas de décès chez un basketteur de 18 ans survenu après consommation de deux cannettes de Redbull (Independent.ie. Red Bull, alcohol and drugs ‘can spark violence.’ Published February21, 2007. http://www.independent.ie/national-news/red-bull-alcohol-and-drugs-can-spark-violence-56088.html Accessed September 3, 2010),
- Un cas de syndrome de tachycardie posturale avec réaction vasovagale survenu chez un jeune volleyeur après un excès de consommation de Redbull,
- Quatre cas d’effets psychiatriques et un cas de réaction alegique ont encore été rapportées.

Pourquoi ces boissons sont-elle appelées des boissons énergisantes ?

Des études sont publiées sur le sujet. Par exemple Del Coso J. de l’université de Madrid (5) a publié une étude en février 2012 évaluant sur 19 joueurs de football l’effet de la boisson Red Bull sans sucre. Selon ses résultats, les footballeurs ayant consommé du Redbull avaient une capacité augmentée à répéter des sprints (25,6 km/h au lieu de 26,3 km/h) et sautaient plus haut au cours d’une série de saut de 15 secondes, 1,1 cm plus haut….L’effet bénéfique est dit être lié à la prise des 3 mg/kg de caféine présents dans la boisson. Bien sur ces résultats restent discutables voire anodin. D’autres études ne retrouvent aucun effet bénéfique en terme d’amélioration des performances sportives : une étude (6) menée en double aveugle chez des sportifs universitaires américains ne retrouve aucune augmentation de la capacité de durée de course à pied entre ceux ayant consommé du Redbull et ceux ayant consommé une boisson placebo. Le positionnement marketing de ces boissons explique seul, plus que les démonstrations scientifiques, leur appellation de “boissons énergisantes”.

On pourra regretter qu’il n’existe aucune étude à long terme des effets de la caféine, de la taurine, ou du glucuronolactone. Les boissons énergisantes qui en contiennent pourraient exacerber les risques d’une pathologie cardiaque, mais cela ne peut pour l’instant être définitivement avéré. La Norvège, le Danemark et la France avaient banni la vente de Redbull suite à une étude menée chez des rats montrant un comportement anormal dont des automutilations après prise massive de taurine. Ces suspensions n’ont pas été durablement maintenues.

Ces boissons énergisantes sont souvent utilisées en combinaison avec l’alcool car elles retardent la sensation d’ivresse, poussant à une alcoolisation plus forte pouvant avoir des conséquences dramatiques. La combinaison alcool et boisson énergisantes altère la fonction cognitive et réduit l’effet dépresseur de l’alcool augmentant le risque d’accidents de la route et favorisant une addiction chronique à l’alcool. En 2009, 100 médecins ont écrit une pétition à la FDA, l’agence du médicament américain, réclamant une régulation de ces boissons du fait de leur forte concentration en caféine pouvant être délétère chez les jeunes consommateurs et entrainant un plus fort risque de blessure lors de la consommation conjointe d’alcool.

Les auteurs de la revue sur les conséquences de ces boissons énergisantes faisaient les recommandations suivantes:

Chez le consommateur en dehors des activités sportives,
- ne pas consommer plus d’une canette par jour,
- ne pas mélanger boissons énergisantes et alcool, acr elle masquent l’alcoolisation et déshydratent fortement,
- se réhydrater si un effort intense est réalisé (pas avec une de ces boissons qui en fait favorise la déshydratation,
- si un effet secondaire survient, consulter un médecin,
- Si vous souffrez d’une hypertension, ne consommez pas de boissons énergisantes
- Si vous souffrez d’une maladie coronaire, d’une insuffisance cardiaque, ou d’une arythmie, consulter un médecin avant d’en consommer,

Si vous êtes un sportif,
- Contre-indiquez l’usage de ces boissons énegisantes au cours d’un effeort parce qu’elles déshydratent, augmentent la pression artérielle, et n’apportent aucun bénéfice en comparaison à de l’eau pure.

La presse grand public a également rapporté des cas mortels suivant la consommation de boissons énergisantes :

- En aout 2009, après qu’il ait consommé 8 canettes de Redbull en 5 heures, un australien de 28 ans, Matthew Penbross, fait un arrêt cardiaque. l’arrivée rapide des secours lui sauve la vie, son coeur repart après une choc électrique.

- En novembre 2000, Ross Cooney, âgé de 18 ans, décède d’une mort subite après avoir bu du Redbull au cours d’un match de basket à Dublin.

- En juillet 2001, L’agence du médicament suédois met les boisson énergisantes sous surveillance suite aux décès de 3 personnes après avoir consommé du Redbull : une des victimes était une femme de 31 ans qui s’est soudainement effondrée en discothèque. Elle, comme une seconde victime avait consommé plusieurs Redbull-vodka. La troisième victime était un jeune gymnaste décédé après un effort intense alors qu’il avait consommé du Redbull

- Le 30 septembre 2009, Chloe Leach, âgée de 21 ans, s’effondre sur la piste d’unediscothèque après avoir consommé 4 Redbull vodka. L’autopsie révèlera une pathologie cardiaque sous-jacente ignorée pouvant favoriser un trouble du rythme. elle était également épileptique.

Pour la société qui produit le Redbull, la boisson est saine. 4 milliards de canettes sont consommées à travers le monde chaque année.

 Source

1 : Safety issues associated with commercially available energy drinks
Clauson KA, Shields KM, McQueen CE, Persad N.
 J Am Pharm Assoc (2003). 2008 May-Jun;48(3):e55-63; quiz e64-7

2 : Energy Beverages: Content and Safety
John P. Higgins, MD, MPhil, Troy D. Tuttle, MS, and Christopher L. Higgins, BHMS (ExSc)
Mayo Clin Proc. 2010 November; 85(11): 1033–1041.

3 : Cardiac arrest in a young man following excess consumption of caffeinated “energy drinks”.
Berger AJ, Alford K.
Med J Aust.
2009 Jan 5;190(1):41-3.

4 : Energy Drink-related Supraventricular Tachycardia
Nagapradeep Nagajothi, MD, Ahmad Khraisat, MD, Jose-Luis E. Velazquez-Cecena, MD, Rohit Arora, MD, Kalpana Raghunathan, MD, Ravi Patel, MD, Ritesh Parajuli, MD
The American Journal of Medicine Volume 121, Issue 4 , Pages e3-e4, April 2008

5 : Effects of a caffeine-containing energy drink on simulated soccer performance.
Del Coso J, Muñoz-Fernández VE, Muñoz G, Fernández-Elías VE, Ortega JF, Hamouti N, Barbero JC, Muñoz-Guerra J.
PLoS One.
2012;7(2):e31380. Epub 2012 Feb 14.

6 : Effect of sugar-free Red Bull energy drink on high-intensity run time-to-exhaustion in young adults.
Candow DG, Kleisinger AK, Grenier S, Dorsch KD.
J Strength Cond Res. 2009 Jul;23(4):1271-5.

Boissons énergisantes : L’Anses appelle les professionnels de santé à lui transmettre les effets indésirables qui seraient portés à leur connaissance

Crédit Photo Creative Commons by Caesar Sebastian

 

Articles sur le même sujet