samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les femmes n’ont pas plus de mal à arrêter de fumer que les hommes

Arrêter de fumer n’est pas facile et il est commun d’entendre et de lire que ce cap est encore plus difficile à franchir pour les femmes. Plusieurs hypothèses étaient habituellement avancées :  que les substitut nicotiniques étaient encore moins efficaces chez elles, que la crainte de la perte de poids réduisait la conviction de la nécessité de l’arrêt et même que les cycles aggravaient les symptômes de manque au tabac. Tout cela est faux selon une étude publiée dans la revue anglaise Tobacco Control.

Les auteurs, des scientifique du University College de Londres, ont conduit une étude chez 100 000 fumeurs américains, Canadiens et Anglais afin d’estimer le taux d’arrêt du tabac en fonction de l’âge et du sexe.

Les auteurs ont retrouvé des variations dans le succès de l’arrêt du tabac en fonction de l’âge. Avant l’âge de 50 ans, les femmes réussissent mieux que les hommes à arrêter de fumer, et c’est l’inverse après 60 ans, une seconde donnée qui a pu être modifiée par le taux de décès accéléré des hommes qui continuent de fumer après 60 ans. Mais lorsque l’ensemble des groupes sont analysés conjointement, il n’y a pas de différence entre hommes et femmes en ce qui concerne le taux de succès de l’arrêt du tabac.

Il était important pour les auteurs de rompre ce mythe afin de ne pas décourager les femmes d’arrêter définitivement la cigarette, ceci d’autant plus qu’elles sont de plus en plus nombreuses à être victimes du tabac.

Source

Dispelling myths about gender differences in smoking cessation: population data from the USA, Canada and Britain
Martin J Jarvis, Joanna E Cohen, Cristine D Delnevo, Gary A Giovino
Tob Control doi:10.1136/tobaccocontrol-2011-050279

Crédit Photo Creative Commons by  Szymon Kochanski

Articles sur le même sujet