mardi 6 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La Wii permet-elle d’augmenter l’activité physique des enfants?

 

Nombreux sont les parents certains qu’en achetant une Wii, ils ne feraient pas seulement plaisir aux enfants mais en plus réussiraient à leur faire faire un peu plus d’exercice. Car si les enfants les plus jeunes ont un niveau d’activité acceptable, celui-ci décroit au fur et à mesure que les enfants grandissent. Par exemple, le risque d’obésité à l’âge adulte se définit souvent dès l’âge de 10 ans, une période critique. La Wii est-elle une réponse à ce problème? Non, concluent les médecins du service de pédiatrie de l’université de Houston après avoir étudié l’influence de la Wii sur l’activité physique des enfants.

Quelques études menées en laboratoire, avaient auparavant démontré qu’un jeu vidéo “actif” était capable de faire réaliser une activité physique modérée et même parfois intense aux joueurs. Une petite étude avait même montré une diminution de l’adiposité chez quelques joueurs. L’idée des scientifiques était de vérifier si dans la vrai vie, l’arrivée d’une Wii à la maison permettait aux enfants de réellement accroitre leur activité physique, et si oui, sur quelle période de temps?

Les scientifiques ont donc sélectionné des familles non équipées d’une Wii et dont les enfants participant à l’étude avaient entre 9 à 12 ans qui avaient un indice de masse corporelle supérieur à la moyenne.  Toutes les familles ont reçu une Wii. La moitié des 78 enfants, choisie au hasard, pouvait choisir deux jeux parmi cinq jeux exigeants physiquement : Extreme Challenge, EA Sports Active, Dance Dance Revolution; Wii Fit Plus, et Wii Sports. L’autre moitié pouvait choisir parmi deux jeux plus passifs, comme Disney Sing It, Pop Hits et Madden NFL 10. Le premier jeu était donné au début de l’expérience, le second à la septième semaine. Tous les enfants portaient des accéléromètres permettant de mesurer leur l’activité physique sur toute la durée de l’expérience, c’est à dire 12 semaines. Aucune consigne n’était donnée aux enfants ni par les scientifiques, ni par les parents.

Les pédiatres n’ont trouvé «aucune preuve que les enfants recevant deux jeux vidéo actifs avec les périphériques nécessaires pour y jouer, aient été plus actifs physiquement sur les 12 semaines d’étude, que les enfants recevant les jeux vidéo passifs”

Pourquoi ces jeux dits actifs ne sont-ils pas capables d’accroître l’activité physique globale des enfants? Le phénomène est en fait connu est montre l’importance de mener des études en dehors des laboratoires permettant une confrontation à la vie réelle. Car en fait, expliquent les auteurs, soit les enfants refusent en fait de jouer aux jeux au niveau d’intensité nécessaire, soit lorsqu’ils le font, ils compensent cette augmentation d’activité physique en réduisant d’autres activités physiques au cours de la journée.

Un second phénomène est peut-être aussi le manque d’intérêt rapide des joueurs pour la console. Une étude menée avec la Wii Fit, un périphérique dédié à une activité physique, avait montré que si au cours de 6 premières semaines, elle était utilisée en moyenne 22 minutes par jour, ce temps d’utilisation passait à 4 minutes par jour en moyenne au cours des 6 semaines suivantes.

Les consoles de jeux sont donc des outils ludiques et ne semblent pas pouvoir influer positivement sur le degré d’activité physique des plus jeunes. En tout cas, elles ne remplacent pas un ballon ou une raquette de tennis.

Source

Impact of an Active Video Game on Healthy Children’s Physical Activity
Tom Baranowski, Dina Abdelsamad, Janice Baranowski, Teresia Margareta O’Connor, Debbe Thompson, Anthony Barnett, Ester Cerin and Tzu-An Chen
Pediatrics 2012;129;e636; originally published online February 27, 2012;

Crédit Photo Creative Commons by paulhuts

Articles sur le même sujet