vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Votre chat peut-il vous conduire au suicide?

Les femmes infectées par un parasite dénommé Toxoplasma Gondii (T. gondii), agent de la toxoplasmose, auraient un risque de suicide plus élevé, selon une étude publiée dans la revue scientifique The Archives of General Psychiatry. Comment peut-on être infecté par ce parasite? Le plus souvent au contact des chats et en particulier des défécations de chat, mais aussi en mangeant de la viande peu cuite ou de légumes non lavées. 

Toxoplasma Gondii infecte près d’un tiers des habitants de la planète : il provoque la toxoplasmose. C’est un parasite que l’on recherche chez les femmes enceintes, demandant aux femmes enceintes non infectée de se tenir éloignées des chats car le parasite est capable de migrer dans le cerveau du fœtus et d’y provoquer une dramatique toxoplasmose congénitale. Toutefois en règle général, chez l’adulte ayant un système immunitaire non altéré,  il persiste à l’état latent sans faire parler de lui. Les psychiatres l’ont cependant déjà impliqué dans le survenue de troubles du comportement, des troubles cognitifs ou de schizophrénie : une précédente analyse avait montré que les femmes ayant des taux élevés d’immunoglobulines G dirigées contre le toxoplasme étaient plus à risque de schizophrénie. D’autres avaient déjà fait un lien entre le parasite et le risque suicidaire. Le suicide, lui est une pathologie bien plus fréquente, responsable d’un décès toutes les 40 secondes, et touchant 14,5 êtres humains sur 100 000.

Les scientifiques ont utilisées une population danoise de 45 788 femmes. Le taux d’immunoglobuline G dirigé contre le toxoplasme a été dosé chez le fœtus à la naissance, un taux corrélé à celui de la mère. 26,8% des femmes testées étaient retrouvées positives à la toxoplasmose et parmi les 45 271 femmes suivies, 488 ont fait une tentative de suicide au cours de l’étude. Les scientifiques ont pu déterminer un lien statistique entre la positivité du test à la toxoplasmose et le risque de suicide avec un risque augmenté de 53% par rapport aux femmes ayant un test négatif (leur enfant était négatif). Ce risque était d’autant plus élevé que le niveau d’immunoglobulines G dirigées contre le toxoplasmose était élevé : un niveau de toxoplasmose supérieur à 93 augmentait le risque de suicide de 91%.

Cependant, contrastant avec le nombre de femmes faisant une tentative de suicide quelque soit la méthode (517), ou utilisant une méthode violente (78), le nombre de décès par suicide chez les femmes positives à la toxoplasmose dans le group étudié atteignait 18 cas.

Les scientifiques n’ont pour l’instant que des hypothèses à formuler concernant les mécanismes qui sous-tendraient le lien entre infection à toxoplasme et suicide. Il y a quelques mois, une étude menée chez le rat avait démontré qu’une infection par toxoplasme pouvait également le conduire au “suicide” (voir article Docbuzz: Comment la toxoplasmose rend les rats amoureux des chats). Le parasite est effectivement capable d’activer la partie cérébrale du rat impliqué dans l’attraction sexuelle. Si l’odeur d’urine de chat ordonne habituellement un retrait salvateur, infecté par un toxoplasme, la même odeur sera interprétée par le rat comme la présence d’une femelle réceptive. Si l’ancien message de danger existe toujours, il est noyé par les messages d’attraction sexuelle “fabriqués” par le parasite, perturbant la compréhension du signal de fuite et accentuant la promesse de reproduction. Ils dirigent le rat tout droit vers le chat et donc vers une mort certaine.

La mise en évidence de ce lien pourrait amener le thérapeute à une vigilance accrue en cas de détection de facteur de risque de dépression et d’identification d’un risque suicidaire chez les femmes ayant un test à la toxoplasmose positif.

Source

Toxoplasma gondii Infection and Self-directed Violence in Mothers Toxoplasma Gondii and Self-directed Violence
Preben Bo Mortensen.
Archives of General Psychiatry, 2012

Crédit Photo Creative Commons by  @Doug88888

Articles sur le même sujet