lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un anesthésiste Japonais a trafiqué 193 études scientifiques

Yoshitaku Fugii, ancien professeur à l’université de Toho au Japon détient, selon une enquête menée par la société Japonaise d’Anesthésie, le record des études trafiquées.  Il a réussi de 1993 à 2011 à publier 172 articles tronqués. Le précédent recordman était Joachim Boldt, un anesthésiste allemand, qui avait réussi à publier 89 fausses études.

Y. Fugii a été démis de ses fonctions en février dernier. Le 8 mars, l’université annonçait la rétractation de 8 articles pour manquement à l’éthique, les consentements des patients n’ayant pas été réclamés. Le même jour, la revue Anesthesia,  la revue officielle des anesthésistes de Grande Bretagne et d’Irlande publiait une analyse de 168 études randomisées publiées par Y. Fugii, et concluait à une fraude probable tant au cours des études menées chez l’animal que chez l’homme. En avril, un consortium de 23 éditeurs proposaient de rétracter 193 articles de Y. Fugii.

C ‘est la troisième fraude majeure qui frappe le domaine de l’anesthésie en peu de temps : En 2010, l’américain Scott Reuben admettait avoir fabriqué 21 études, et la même année apparut l’affaire Joachim Bolt dont 89 papiers furent rétractés pour absence de consentements éclairés des patients.

Sur 212 articles publiés par Y. Fugii dans 41 journaux scientifiques, il apparaît donc que 212 avaient été truqués. Il est apparu également au cours de l’enquête que si Fugii signait ses papiers avec des coauteurs d’autres universités afin d’échapper aux doutes de fraudes, les études étaient en réalité écrites par lui seul. Les coauteurs n’étaient vraisemblablement pas avertis que leurs noms étaient utilisés.

Source

Japanese doctor is heading for record number of retracted research papers
BMJ 2012;345:e4596

Crédit Photo Creative Commons by melenama

Articles sur le même sujet