samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Arrêter de fumer, c’est 5 kilogrammes de plus

L’arrêt du tabac est une étape indispensable au fumeur qui souhaite améliorer son état de santé cardiaque, respiratoire, cérébrale, réduire son risque de cancer des poumons où de la vessie et finalement allonger sa durée de vie. 5 fumeurs sur 10 décèderont directement d’une cause liée à leur tabagisme. Alors, arrêter de fumer vaut toujours la peine. Seulement voilà, arrêter de fumer fait, parait-il, prendre du poids.

La nicotine étant un suppresseur de l’appétit, on constate effectivement qu’en moyenne, les fumeurs pèsent moins que les non-fumeurs. L’arrêt de l’intoxication par la nicotine peut accroître l’appétit. Pour évaluer cette prise de poids secondaire à l’arrêt du tabac, des scientifiques français ont analysé conjointement 62 études de bonne qualité dans lesquelles était suivi le poids des patients arrêtant de fumer.

De manière globale, la prise de poids à l’arrêt du tabac est de 1 kilogramme par mois sur les trois premiers mois pour s’élever à 5 kilogrammes à 12 mois (exactement 4,7 kg). Mais ces données ne sont qu’une moyenne : en fait, à 12 mois, 16 à 21% des patients sans aucun traitement pharmacologique d’arrêt du tabac (nicotine, bupropion, vareniclicine) avaient perdu du poids, 35 à 38% avaient pris moins de 5 kg, 29-34% avaientt pris entre 5 et 10 kg et 13-14% plus de 10 kg. Ces proportions sont retrouvées chez ceux prenant un traitement pharmacologique d’aide à l’arrêt du tabac.

Même avec une prise de 5 kilogrammes, l’arrêt du tabac reste une opération santé bénéfique. L’usage de médicaments aidant à l’arrêt du tabac n’a pas d’influence sur cette prise de poids. Les médecins doivent identifier lors des consultations d’arrêt du tabac les patients les plus à risque de prendre du poids et offrir une prise en charge thérapeutique qui permettra de la limiter voire de l’empêcher, une chose possible, achevée spontanément par une personne sur cinq.

Source

Weight gain in smokers after quitting cigarettes: meta-analysis
Henri-Jean Aubin, , Amanda Farley, , Deborah Lycett, Pierre LahmekPaul Aveyard
BMJ 2012;345:e4439

Crédit Photo Creative Commons by  JP.

Articles sur le même sujet