dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les résines dentaires au BPA modifiraient le comportement social des enfants

 

Les composés chimiques dont le bisphénol A (BPA), actuellement utilisés dans les résines dentaires  seraient capables d’affecter le comportement social des enfants, démontre une étude publiée dans la revue spécialisée Pediatrics.

Dès les années 1990 aux Etats-Unis, les amalgames dentaires furent suspectés d’être toxiques du fait de la présence de mercure, et de nouveaux mélanges à base de résines plastiques dont certaines contiennent du bisphénol A, furent mises sur le marché. Aucune évaluation à long terme ne fut évidemment réclamée avant cette mise sur le marché. Seulement, s’il est connu aujourd’hui que le bisphénol A est un disrupteur endocrinien capable d’entrainer une modification des comportements chez l’animal, ses défenseurs se réfugiaient derrière l’absence de données de dangerosité chez l’homme.

Les chercheurs ont étudié 534 enfants de 6 à 10 ans qui avaient reçu des amalgames dans au moins deux cavités dentaires et examiné leurs comportement social avant et cinq ans après la pose des résines. Un groupe d’enfants a reçu des implants de résine contenant du bisphénol A (bisphénol A-glycidyl méthacrylate, bisGMA) et les autres un implants de résines sans bisphénol A (uréthane di méthacrylate).

A l’issu du suivi de 5 ans, les scientifiques mettent en évidence que les enfants qui ont bénéficié de résine à base de bisphénol A avaient plus de problèmes émotionnels (sensation d’être anxieux, sensation d’être déprimé)  que les autres enfants. Plus l’implant avait été abimé du fait d’une usure causée par une mauvaise implantation, plus l’association trouble émotionnel-implant au bisphénol était fort, laissant supposer que l’usure avait favoriser le relarguage d’une substance influençant le comportement. Les problèmes comportementaux notés par les parents étaient également plus fréquentes chez ces enfants (16.3% vs 11.2%) comme les problèmes comportementaux évalués par les enfants eux-mêmes ( ≥13 vs 0 ), et les troubles relationnels (13.7% vs 4.8%) comme la facilité à se faire des amis.

Bien qu’elles restaient controversées, des recherches antérieures avaient déjà précédemment lié l’exposition au BPA à l’hyperactivité et à un comportement agressif chez les jeunes enfants. «Cette étude est un appel à davantage de recherches», a déclaré le Dr Mary Hayes, un porte-parole de l’American Dental Association.

Les parents peuvent aider à prévenir les caries en aidant leurs enfants se brossent les dents, en leur donnant de l’eau plutôt que des boissons sucrées et en allant au moins une fois par an chez le dentiste.

Source

Dental Composite Restorations and Psychosocial Function in Children
Nancy N. Maserejian, Felicia L. Trachtenberg, Russ Hauser, Sonja McKinlay, Peter Shrader, Mary Tavares, David C. Bellinger
Pediatrics Published online July 16, 2012 

Crédit Photo Creative Common by ChrisAn

 

Articles sur le même sujet