jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Avastin et Lucentis aussi efficaces dans le traitement de l’oedème maculaire du diabétique

Le diabète est une des premières causes d’altération de la vision dans les pays développés. La rétinopathie diabétique provoque une croissance de micro vaisseaux rétiniens capables d’altérer la vision jusqu’à la cécité. Le Lucentis est utilisé dans cette pathologie. Au moment ou l’utilisation de l’Avastin, un traitement anticancéreux proche chimiquement du Lucentis fait débat en remplacement du Lucentis pour une question uniquement de prix (voir article Docbuzz), une nouvelle analyse de la littérature retrouve une efficacité comparable des deux produits dans cette complication fréquente du diabète.

L’œdème maculaire diabétique est une complication fréquente de la rétinopathie du diabétique provoqué par une perméabilité anormale des vaisseaux sanguins entrainant une accumulation extracellulaire de fluide dans la macula de l’œil, conjointement à une prolifération de néo vaisseaux rétiniens. L’altération de la vision traitée précocement, peut régresser. Le traitement habituel fait appel à une photo coagulation au laser qui permet de préserver la vision plutôt que de la restaurer. Les inhibiteurs des facteurs de croissance vasculaire (réduisant la prolifération des micro vaisseaux) tels que le Lucentis ou l’Avastin ont fait l’objet d’évaluations cliniques laissant à penser qu’ils permettrait une amélioration de la vision. L’Avastin n’a pas d’autorisation de mise sur le marché dans cette indication. Le prix plus élevé du Lucentis est basé en partie sur le fait qu’il serait 40% plus efficace à réduire la perte de vision selon une étude publiée en 2007. A l’heure actuelle, aucune étude n’a comparé l’efficacité du Lucentis et de l’Avastin dans l’œdème maculaire du diabétique mais une étude est en cours en Autriche. Ils ont en revanche été comparés à l’efficacité du laser. Des scientifiques anglais ont donc réalisé une comparaison indirecte des deux médicaments en analysant les résultats de leurs efficacités publiés dans la littérature médicale.

Les analyses ne montrent pas de différences d’efficacité entre le Lucentis et l’Avastin en terme d’amélioration des tests d’acuité visuelle. Cependant, les auteurs insistent sur le fait que cette analyse ne fourni qu’une comparaison indirecte qui pourrait masquer la supériorité d’un médicament par rapport à l’autre et insistent sur la nécessité d’une véritable étude comparative pour confirmer une efficacité comparable sans risque d’effets secondaires supplémentaires. Pour rappel, trois essais cliniques ont comparé les deux médicaments dans une autre pathologie ophtalmologique, la DMLA. Et si l’efficacité clinique était comparable, l’Avastin (bevacizumab) augmentait de 29%  le risque d’effets secondaires dans une étude (CATT),  mais moins d’insuffisance cardiaque et autres effets secondaires vasculaires dans un autre essai.

Pour l’instant, seul le Lucentis est indiqué dans le traitement de l’œdème maculaire du diabétique et les recommandations officielles (General Medical Council Guidance en Angleterre) ne sont pas de le substituer par de l’Avastin.

Source

The relative clinical effectiveness of ranibizumab and bevacizumab in diabetic macular oedema: an indirect comparison in a systematic review
John A Ford, Andrew Elders, Deepson Shyangdan, Pamela Royle, Norman Waugh
BMJ 2012;345:e5182

Ranibizumab (Lucentis) versus bevacizumab (Avastin): modelling cost effectiveness
Raftery J, Clegg A, JRanibizumab (Lucentis) versus bevacizumab (Avastin): modelling cost effectiveness
Br J Ophthalmol2007;91:1244-6.
FREE Full Text

Crédit Photo Creative Commons  by  Community Eye Health

Articles sur le même sujet