samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Sexualité des ados : autant de sexe oral que coïtal

L’idée selon laquelle les jeunes hommes et femmes qui ne se sentiraient pas prêts pour avoir un rapport sexuel, expérimenteraient d’abord les piments de la sexualité orale est largement remis en question par une nouvelle étude menée auprès des adolescents américains de 15-24 ans par le Center for Disease Control d’Atlanta.

En fait, la sexualité des adolescents a même autant de chance de débuter par un rapports sexuel coïtal ou oral, les deux étant même le plus souvent associés, selon cette nouvelle analyse de la “National Survey of Family Growth”, une étude régulièrement renouvelée depuis 1973 afin de suivre les évolutions du comportement sexuel des américains.

Parmi les jeunes femmes de 15 à 24 ans, 72% ont eu un rapport sexuel :  67% un rapport sexuel vaginal et 66% un rapport sexuel oral. Entre 15 et 19 ans, 55% des filles ont eu un premier rapport sexuel avec un garçon et le même pourcentage de jeunes filles a eu un rapport vaginal ou oral (47% et 48%). Egalement le même pourcentage, 41% et 43%, déclaraient avoir pratiqué une fellation ou reçu un cunnilingus. Entre 20 et 24 ans, 87% des jeunes femmes ont eu un rapport sexuel vaginal et 85% ont déjà eu une sexualité orale.

Chez les garçons âgés de 15 à 19 ans, 58% déclarent avoir eu un rapport sexuel avec une fille. Légèrement plus ont eu des rapports sexuels oraux (49%) que vaginaux (44%) et si 47% déclarent avoir reçu une fellation, seulement 35% déclarent avoir pratiqué un cunnilingus. Entre 20 et 24 ans, 85% des garçons déclarent avoir eu des rapports sexuels vaginaux et 82% des rapports sexuels oraux (les uns n’étant pas exclusifs des autres).

Interrogés sur le timing des débuts de leurs sexualité, seulement 5,1% des filles et 6,5% des garçons de 15-24 ans, ont débuté leur vie sexuelle uniquement par des rapports oraux sans rapport sexuel vaginal. Ce pourcentage est de 8,1% chez les jeunes filles de 15-17 ans  et de 13% chez les garçons du même âge. Chez un plus grand nombre d’adolescents, la sexualité orale et vaginale est pratiquée par les filles et les garçons de manière conjointe dès les premiers rapports sexuels.

La sexualité orale est en recul par rapport aux enquêtes précédentes du CDC : si en 2002 55% des 15-19 ans rapportaient avoir eu des rapports sexuels oraux, en 2010, ils n’étaient plus que 48% des filles et 46% des garçons. Par ailleurs un tiers des garçons et filles de 15-24 ans n’ont eu aucun rapport sexuel d’aucune sorte (28% des filles et 29% des garçons). Ils sont 46% parmi les 15-19 ans et 10% parmi les 20-24 ans. Les auteurs notent un recul de l’âge de la sexualité chez les enfants dont les parents sont plus diplômés et ceux vivant dont les parents ne sont pas divorcés.

Ces études sont importantes pour adapter les messages de prévention sur le risque de grossesse non désirée et les risques de transmission des maladies sexuellement transmissibles.

Source

Prevalence and Timing of Oral Sex with Opposite-sex Partners Among Females and Males Aged 15–24 Years: United States, 2007–2010
National Health Statistics Reports
Number 56, August 16, 2012

 

 

 

 

 

page2image1736

 

Articles sur le même sujet