samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La calcitonine augmente le risque de cancer

Selon l’agence Européenne du Médicament,  un risque accru de cancers est associé à l’utilisation à long terme de la calcitonine. En raison de ce risque, les médicaments contenant de calcitonine ne doivent plus être utilisé sur de longue période comme cela était le cas dans certains pays pour le traitement de l’ostéoporose (non indiqué en France dans cette pathologie).

La calcitonine est une hormone produite chez l’homme par des cellules de la thyroïde. La calcitonine participe au métabolisme phosphocalcique : elle réduit la calcémie (taux de calcium dans le sang) entre autre en inhibant les ostéoclastes, ce qui diminue la résorption osseuse et donc augmente le stockage du calcium dans l’os. La calcitonine utilisée en thérapeutique est la calcitonine du saumon (synthétique), plus puissante.

Selon le communiqué de presse de l’ANSM, “l’analyse de tous les essais cliniques disponibles a montré un risque accru de cancer . Lors des études menées sur le long terme, le taux de survenue d’un cancer était augmenté de 0,7% à 2,4% pour les patients ayant reçu des médicaments à base de calcitonine par rapport à ceux qui avaient reçu un placebo, l’augmentation du risque étant la plus élevée chez les patients ayant été traités par voie nasale” (forme non autorisée en France).

La calcitonine en injection ou perfusion reste indiquée en France dans les cas suivants :

  • prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine (traitement maximum de 4 semaines),
  • maladie de Paget (chez les non-répondeurs aux autres traitements et au maximum pour une durée de 3 mois),
  • hypercalcémie d’origine cancéreuse.

Des essais cliniques le plus souvent de petite taille, avaient également évalué la calcitonine dans d’autres pathologies osseuses comme l’arthrose (ex: Arthritis and Rheumatism 2006, vol.54, n°10, p.3205-3211) ou l’algodystrophie sans pour autant démontrer une efficacité importante. Dans ces pathologies, la calcitonine était parfois utilisée malgré l’absence d’AMM. Cette annonce de l’ANSM devrait faire cesser ces prescriptions.

Source

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) recommande de limiter la durée des traitements à base de calcitonine
ANSM 23/07/2012

Calcitonin (Miacalcic): increased risk of cancer with long-term use – all intra-nasal formulations for osteoporosis to be withdrawn
MHRA 24/08/2012

LA CALCITONINE EST-ELLE RÉELLEMENT EFFICACE DANS LA GONARTHROSE ?
Le Journal Faxé de Rhumatologie
11/01/2007

Crédit Photo Creative cOmmon by JanneM

Articles sur le même sujet