samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Dons d’organes par internet : un site inquiète les autorités britanniques

L’autorité britannique responsable de le gestion des dons d’organes mène une enquête sur un site Web qui met en relation les gens en attente de greffe d’organe et cherchant des greffons avec des donneurs vivants potentiels. La société MatchingDonors, qui est basé aux Etats-Unis, a lancé une version anglaise de son site internet la semaine dernière (www.matchingdonors.co.uk). Un premier examen par l’autorité britannique a montré que l’inscription sur le site pour les patients recherchant un greffon est facturée 470 euros.

La mise en place d’un système visant à organiser des dons altruistes d’organes n’est pas illégale au Royaume-Uni, à partir du moment où ce don se fait avec le consentement des deux parties et qu’aucune récompense financière ne soit donnée, reçue, offerte ou recherchée pour ce don d’organe.

Il existe une pénurie de dons d’organe en Angleterre comme dans la plupart des pays développés, une situation qui entraine de très long délais d’attente. Le don altruiste d’organe entre deux personnes vivantes et n’appartenant pas à la même famille est étroitement surveillé même si la loi anglaise l’autorise. Chaque don est examiné au cas par cas par une instance, la Human Tissue Authority. Cette autorité a étudié plus de 1200 demandes de don d’organe vivant en 2011-12 mais n’a approuvé que 39 dons de reins altruistes, soit 3% des demandes.

Le site MatchingDonors a été mis en place aux Etats-Unis en 2004 par Paul Dooley, dont le père avait besoin d’un rein, et par le Dr Jérémie Lowney, un spécialiste en médecine interne. La page d’accueil du site explique que de nombreux patients trouvent un organe à travers MatchingDonors.com dans les 6 mois de leur inscription sur le site. Il s’enorgueillît d’être devenu l’organisation à but non lucratif capable de fournir des organes aux les patients en attente de greffe rencontrant le plus de succès. Dix-neuf personnes décèdent chaque jour aux Etats-Unis dans l’attente d’une greffe de rein, la plupart attendant entre 7 et 9 ans, précise encore le site, avant d’expliquer que l’objectif des personnes travaillant pour matchingdonors.com est que cela n’arrive plus. Éthiquement, le site averti les patients et les donneurs qu’il est illégal “d’obtenir un avantage financier grâce à un don d’organe” et que toute personne qui paierait pour une greffe ou chercherait à être payé serait poursuivi.

Ce site pose cependant des questions juridiques aux Autorités Britanniques puisque le don d’organe, même le don altruiste doit, en Angleterre, rester anonyme. Par ailleurs, le NHS Blood and Transplant réclame que les éventuels dons d’organes soient répartis équitablement en favorisant les patients qui en ont le plus besoin .

Le 4 Septembre 2012, il y avait 11 182 donneurs potentiels inscrits sur le site américain.

Source

Concerns raised over organ donation “matching” website
Matthew Limb
BMJ 2012; 345 doi: 10.1136/bmj.e5944 (Published 4 September 2012)

Crédit Photo Creative Commons by aturkus

Articles sur le même sujet