jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La forme des verres influence t-elle la consommation d’alcool ? Une étude anglaise…

Sommes-nous capables d’estimer réellement, au cours d’une soirée par exemple, quelle est notre consommation d’alcool ? Est-il possible que la forme du verre dans lequel on boit nous pousse à boire plus ? Lorsque l’on demande à un individu de se servir lui-même un « verre », il se verse plutôt deux unités d’alcool qu’une seule. Nous sous-estimons également la quantité d’alcool contenue dans ce que nous buvons ; en particulier en ce qui concerne les bières dont les concentrations peuvent beaucoup changer d’une bière à l’autre. Il paraît donc intéressant de mieux comprendre les éléments capables d’influencer la consommation d’alcool, évidemment dans l’objectif de lutter contre ce « fléaux social ».

Le prix par exemple en est un. Une augmentation des prix de 10% abaisse la consommation de 5%. D’autres facteurs comme les horaires d’ouverture des bars, la concentration géographique des débits de boisson, le marketing des boissons alcoolisées et peut-être également la forme des verres dans lesquels l’alcool est servi ?

Des recherches empiriques laissent supposer que lorsque nous comparons deux objets de même volume mais de taille différente, nous croyons que le plus grand peut contenir un volume plus grand.

Mais l’expérimentation est la seule meilleure voie de recherche de la vérité. Des scientifiques anglais de l’université de x ont donc recruter des 160 consommateurs d’alcool, hommes et femmes afin d’évaluer leur consommation d’alcool en fonction de deux types de verre, un verre droit et un verre évasé vers le haut et étroit à la base, les deux pouvant contenir la même quantité de boisson.

L’étude démontre qu’effectivement la forme du verre a une influence sur la quantité de boisson alcoolisée consommée. Cette influence n’apparaît pas lorsque des demi-verres sont servis ou lorsque la boisson qu’il contient n’est pas alcoolisée. En fait, le verre évasé induit un biais de jugement. Il apparaît que les consommateur sous-estiment le moment où ils ont bu la moitié du verre évasé, et qu’ils le boivent avec plus de rapidité que le verre droit. La durée de consommation dans un verre droit est plus longue, les gorgées prises étant plus espacées. Cette constatation est probablement liée au fait que les consommateurs évaluent régulièrement leur consommation, en particulier l’atteinte du demi-verre. Les auteurs estiment que cette découverte pourrait être utile à réduire la consommation d’alcool : il faudrait que l’alcool soit servi dans des verres où le demi-verre soit clairement identifié. Vive la science!

 Source

Glass Shape Influences Consumption Rate for Alcoholic Beverages
Angela S. Attwood, Nicholas E. Scott-Samuel, George Stothart, Marcus R. Munafo
PLoS ONE 7(8): e43007

Crédit Photo Creative Commons by darren-johnson

Articles sur le même sujet