samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Sodas sucrés et Obésité : Supprimer les sodas sucrés réduit la prise de poids chez les enfants

Alors que New York, vient d’interdire la vente de sodas de grande taille, bien sur sous les critiques des industriels des boissons sucrées niant que leur consommation favorise l’obésité, deux études publiées dans le New England Journal of Medicine confirment que supprimer les boissons sucrées permet effectivement de réduire le gain de poids chez les enfants. 

La première étude a recruté 224 adolescents qui buvaient au moins 1 verre de boisson sucrée par jour (soda ou jus de fruit). Son objectif était de diminuer cette consommation en livrant à domicile des boissons non caloriques (eau et boissons diet) pendant 1 année et d’évaluer l’impact de cette réduction sur l’indice de masse corporelle. Pour cela 110 adolescents ont reçu ces livraisons et 114 constituaient le groupe témoins. Au bout d’une année, le changement de consommation de boissons sucrées entre les deux groupes était significativement différente, avec parallèlement une consommation accrue de boisson non sucrée dans le groupe chez qui elles étaient livrées et une presque totale disparition de la consommation de boissons sucrées. Cette disparition de la consommation des boissons sucrées à entrainé une différence de l’indice de masse corporel entre les deux groupes à 1 an (mais plus à 2 ans). Au bout de deux ans, le groupe contrôle buvait toujours plus de boissons sucrées que l’autre groupe.

La seconde étude a suivi pendant 18 mois 641 enfants âgés de 4 à 11 ans, séparés en deux groupes comparables. Un groupe d’enfants pouvait consommer une canette de 250 ml par jour de boisson sucrée (apportant 104 kcal/jour) et l’autre groupe une canette de 250 ml par jour de boissons diet (sucre artificiel). Les deux types de canettes n’étaient pas distinguables. A la fin de l’étude (447 enfants ont fini l’étude), le groupe d’enfant consommant des sodas sucrés avait pris 7,37 kg et le groupe d’enfant buvant des boissons non sucrées  6,35 kg (différence 0,8 kg). Le groupe ayant bu des boissons diet avait également gagné moins de graisse corporelle (-35%, -0,5 kg) et 19% moins de masse grasse. Ils avaient également un rapport taille/hauteur plus faible. Dans chacun des groupes, la moitié des enfants ne savait pas s’ils avaient bu une boisson sucrée ou une boisson diet. Les auteurs concluent que réduire la consommation de boissons sucrées pourrait réduire l’obésité chez les enfants.

Ces deux études confirment une relation de cause à effet entre la consommation de sucre (les boissons sucrées), et la prise de poids, voire l’obésité. Des prédispositions génétiques sont capables de  favoriser l’adiposité chez les personnes ayant un apport en sucres plus élevé : la consommation de sodas sucrés contribue donc à l’épidémie d’obésité en interagissant avec les prédisposition génétique. Ces boissons sucrées contribuent à l’obésité à travers plusieurs mécanismes. Bien sur en réalisant un apport calorique élevé, mais aussi en favorisant la survenue progressive d’une insulinorésistance générée par les sucres assimilables rapidement. Il faut donc favoriser la consommation d’eau chez les enfants, bannir les boissons sucrées (sodas, jus de fruits) qui peuvent être facilement remplacées par des boissons diet artificiellement sucrées.

Source

Sugar-Sweetened Beverages and Genetic Risk of Obesity
Qibin Qi, Ph.D., Audrey Y. Chu, Ph.D., Jae H. Kang, Sc.D., Majken K. Jensen, Ph.D., Gary C. Curhan, M.D., Sc.D., Louis R. Pasquale, M.D., Paul M. Ridker, M.D., M.P.H., David J. Hunter, M.B., B.S., Sc.D., Walter C. Willett, M.D., Dr.P.H.,Eric B. Rimm, Sc.D., Daniel I. Chasman, Ph.D., Frank B. Hu, M.D., Ph.D., and Lu Qi, M.D., Ph.D.
N Engl J Med 2012.DOI: 10.1056/NEJMoa1203039

A Trial of Sugar-free or Sugar-Sweetened Beverages and Body Weight in Children
Janne C. de Ruyter, M.Sc., Margreet R. Olthof, Ph.D., Jacob C. Seidell, Ph.D., and Martijn B. Katan, Ph.D.
N Engl J Med 2012. DOI: 10.1056/NEJMoa1203034

A Randomized Trial of Sugar-Sweetened Beverages and Adolescent Body Weight
Cara B. Ebbeling, Ph.D., Henry A. Feldman, Ph.D., Virginia R. Chomitz, Ph.D., Tracy A. Antonelli, M.P.H., Steven L. Gortmaker, Ph.D., Stavroula K. Osganian, M.D., Sc.D., and David S. Ludwig, M.D., Ph.D.
N Engl J Med 2012.DOI: 10.1056/NEJMoa1203388

CRédit Photo Creative Commons by r Ed Yourdon

Articles sur le même sujet