lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Boissons énergisantes : La FDA enquête sur 5 morts et une crise cardiaque survenues après consommation de la boisson Monster

Suite à la réception de six rapports incluant cinq morts et une crise cardiaque non fatale survenus après consommation de la boisson énergisante Monster, la Food and Drug Adminsitration, l’agence du médicament américaine,  a décidé l’ouverture d’une enquête.

L’enquête en est à son début et il n’y a pour l’instant pas de lien de causalité retenu entre les décès, l’infarctus et la consommation de la boisson très riche en caféine.

Cette enquête de la FDA a été rendue publique après le dépôt d’une plainte d’une famille du Maryland contre Monster suite au décès de leur fille Anaïs, âgée de 14 ans. Elle avait consommé 2 canettes de Monster de 500 ml soit une quantité de 480 mg de caféine. La famille met en cause la caféine contenue dans la boisson énergisante dans la survenue de l’arythmie cardiaque qui a tué leur fille en décembre 2011.

Aux Etats-Unis, les sodas ne peuvent pas contenir plus de 71,5 milligrammes de caféine pour 350 ml. Mais cette limitation ne s’applique pas aux boissons énergisantes, considérées comme des compléments alimentaires. Les boissons énergisantes telles que Monster, Red Bull, Rockstar, ou Full Throttle peuvent contenir trois fois la concentration de caféine contenue dans une canette de  soda. Une canette de Monster Energy contient 160 mg de caféine, soit environ la même quantité que cinq canettes de soda.

Les effets secondaires de ces boissons riches en caféine sont de plus en plus nombreux : Un rapport publié en 2011 par le ministère américain de la Santé (HHS) révélait que les urgences des hôpitaux avaient décompté plus de 16 000 consultations pour problème de santé liés aux boissons énergisantes. Une étude publiée l’année dernière dans la revue Pédiatrics révélait que sur les 5500 overdoses de caféine survenues en 2007 aux Etast-Unis, 47% avaient touché des jeunes de moins de 19 ans ayant consommé des boissons énergisantes.

Les enfants ayant des problèmes de cardiaques, rénaux, hépatiques, une épilepsie, un diabète, des troubles psychologiques ou de la thyroïdes étaient plus à risque. Des interactions médicamenteuses peuvent également survenir avec le tryptophane, la vinpocétine, la yohimbine, et le ginseng qui peuvent être des ingrédients de certaines boissons énergétiques.

En France, en juin 2012, une enquête avait été ouverte par un juge d’instruction de Senlis suite au décès, après une course, d’un adolescent de 15 ans qui aurait trop consommé de boisson énergisante.

Source

Health Effects of Energy Drinks on Children, Adolescents, and Young Adults
Sara M. Seifert, Judith L. Schaechter, Eugene R. Hershorin,Steven E. Lipshultz
PEDIATRICS Vol. 127 No. 3 March 1, 2011

Les boissons énergisantes dans le collimateur des autorités
Lapresse.ca
23 octobre 2012 à 13h16 | Mis à jour le 23 octobre 2012 à 18h30

Monster Energy Drink Cited in Deaths
Barry MeierNYT October 22, 2012

Crédit Photo Creative Commons by  nate steiner

 

 

Articles sur le même sujet