dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Grossesse : Fumer au cours des 3 premiers mois accroit de 65% le risque d’asthme de l’enfant à 4-6 ans

Le tabagisme maternel au cours de la grossesse accroit le risque de respiration sifflante et d’asthme chez l’enfant, même chez ceux qui ne furent pas exposés au tabac qu’au cours du premier trimestre de la grossesse.

C’est la première fois qu’une étude tente de déterminer si le tabagisme maternel, poursuivit uniquement au cours de la grossesse influence le risque d’asthme chez l’enfant à naitre : jusqu’alors, les études épidémiologiques avaient été incapables de différentier un effet pré ou postnatal du tabagisme sur la fonction respiratoire future de l’enfant. Une étude suédoise menée chez 21 000 enfants a tenté de combler de manque d’informations. Les résultats de l’étude sont publiés dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

L’objectif de l’étude était donc de déterminer l’influence du tabagisme maternel existant uniquement au moment de la grossesse. Les femmes incluses dans l’étude avaient fumé plus ou moins au cours de la grossesse mais pas pendant la première année de vie de leur enfant. Les analyses ont tenu compte de facteurs autres que le tabagisme maternel pouvant influencer la survenue d’un asthme tel qu’un asthme parental, le poids de naissance, l’éducation parentale ou le sexe.

Parmi le groupe de 21 600 enfants, 735 (3,4%) ont été exposé au tabagisme uniquement au cours de leur période intra utero, puis plus après leur naissance. Ces enfants avaient un risque accru de présenter des troubles respiratoires entre 4 et 6 ans : le risque de respiration sifflante augmentait de 39% et le risque d’asthme avéré de 65%, en comparaison à des enfants jamais exposés au tabac au cours de leur période in utero. Ce risque de respiration sifflante, un état pré asthmatique, et le risque d’asthme, augmentaient de manière proportionnelle au nombre de cigarettes fumées par la mère au cours du premier trimestre de la grossesse.

Cette étude indique que les effets néfastes de la cigarette sur le système respiratoire du fœtus débutent tôt au cours de la grossesse, peut-être même avant que la femme sache qu’elle est effectivement enceinte. Les jeunes femmes et les femmes désireuse d’avoir un enfant devraient être encouragées à arrêter de fumer avant de tomber enceinte conclu le Dr. Neuman, principal auteur de l’étude.

Source

Maternal Smoking in Pregnancy and Asthma in Preschool Children: a Pooled Analysis of 8 Birth Cohorts
Åsa Neuman & al
American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, 2012

Crédit Photo Creative Commons by  Shreyans Bhansali

Articles sur le même sujet