dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La consommation de fast-food augmente les risques d’asthme et d’eczéma chez l’enfant, la consommation de fruits les réduit.

6347350269_faa8b02d6b_z

Certain aliments ont la capacité d’accroître ou de réduire le risque de développer un asthme, une rhino conjonctivite ou un eczéma. Des scientifiques Néo-Zélandais publient dans la revue Thorax une étude épidémiologique tendant à montrer que la consommation régulière de fast-food augmente de 39% le risque d’asthme sévère chez les adolescents et de 27% chez les 6-7 ans.

Pour obtenir ce résultat, les scientifiques ont utilisé des questionnaires complétés par 319 000 adolescents de 13-14 ans et des parents d’enfants âgés de 6-7 ans (181 000 enfants). Ces questionnaires recherchaient l’existence de symptômes d’asthme, de rhino conjonctivite et d’eczéma. L’ensemble des facteurs de risque de ces allergies était également recherché afin d’éliminer les facteurs confondants, ainsi que la fréquence et le type d’aliments consommés dans les fast-foods.

Le fait de consommer au moins trois fois par semaine une nourriture préparée dans un fast-food augmentait le risque d’asthme de 27% à 39%, les enfants les plus âgés étant les plus sévèrement touchés, en particulier par ce risque d’asthme. Cette consommation alimentaire peu saine s’associait également à une augmentation du risque d’eczémas et de rhinites. Asthme, rhino conjonctivite et eczéma témoignent tous d’une allergie.

En revanche, la consommation de fruits, également de manière régulière, au moins 3 fois par semaine, réduisait le risque d’asthme sévère de 14% chez les 6-7 ans et de 11% chez les 13-14 ans.

Le risque allergique accru pourrait être lié à la consommation accrue d’acides gras saturés et d’acide gras trans, présents en plus forte quantité dans les aliments délivrés par les fast-foods, à opposer à la présence d’antioxydants dans les fruits, expliquent les auteurs.

Si cette étude ne permet cependant pas de démontrer un lien de causalité entre la consommation d’aliments de fast-foods et ces allergies, elle met cependant en garde contre l’augmentation croissante de cette alimentation chez l’enfant qui, au delà des risques d’obésité déjà clairement identifiés, pourrait avoir en plus une responsabilité dans la croissance constatée des terrains allergiques au sein de cette population vulnérable.

Source

Do fast foods cause asthma, rhinoconjunctivitis and eczema? Global findings from the International Study of Asthma and Allergies in Childhood (ISAAC) Phase Three
Philippa Ellwood, M Innes Asher, Luis García-Marcos, Hywel Williams, Ulrich Keil, Colin Robertson, Gabriele Nagel, the ISAAC Phase III Study Group
Thorax doi:10.1136/thoraxjnl-2012-202285

Crédit Photo Creative Commons by planetc1

Articles sur le même sujet