lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les Etats-Unis vont cartographier le cerveau humain

Capture d’écran 2013-02-22 à 21.15.03

Sous l’impulsion du gouvernement américain, un effort scientifique majeur va débuter, réaliser une cartographie complète du fonctionnement du cerveau humain. Cet investissement, réalisé dans le but de mieux identifier et comprendre la physiologie et la physiopathologie cérébrale, ouvrira sans conteste la voie à de nombreuses innovations thérapeutiques. Cette décision politique rappelle  le “Human Genome Project” qui visait à cartographier l’ADN humain.

Cet effort scientifique réunira l’ensemble des agences fédérales américaines mais aussi les fondations privées et des équipes de neuroscientifiques : ils réaliseront une cartographie complète de l’activité cérébrale et du fonctionnement des circuits neuronaux, de manière non invasive, identifiant l’ensemble des capteurs cérébraux, des flux ioniques et protéiques en fonction des différentes activités humaines, et enregistrant l’activité cérébrale au niveau cellulaire.

Il existe déjà des cartographies du cerveau accessibles librement sur internet comme sur le site humanbrain.info, et 53 publications d’une cartographie fonctionnelle du cerveau (functional cerebral cartography) sont déjà référencées dans Pubmed, témoignant du fait qu’une partie au moins de la technologie existe déjà. En juin 2012, dans la revue américaine Neuron, 6 scientifiques reconnus, A. Paul Alivisatos, Miyoung Chun, George M. Church, Ralph J. Greenspan, Michael L. Roukes et Rafael Yuste, avaient appelé à lancer, grâce à un effort international,  “The Brain Activity Map Project” , “visant à construire la fiche complète de l’activité neuronale au sein de la totalité des circuits neuronaux ” ; “Ce défi technologique pourrait s’avérer être une étape indispensable vers la compréhension des processus fondamentaux et pathologiques du cerveau” écrivaient-ils.

Le projet coûtera des milliards de dollars et sera inscrit au prochain budget du gouvernement américain, une dépense certes, mais une dépense d’avenir (réelle celle-ci) qui devrait apporter non seulement une meilleure compréhension de pathologies cérébrales telles que la maladie d’Alzheimer, l’autisme, la schizophrénie ou la maladie de parkinson, mais également ouvrir des débouchés thérapeutiques et des avancées extraordinaires en intelligence artificielle. Ces travaux donneront des années d’avance aux scientifiques américains ainsi que des milliards de dollars en brevets et royalties.

Par exemple, selon le président Obama, «Chaque dollar que nous avons investi pour cartographier le génome humain a rapporté 140 $ à notre économie”. Ce projet avait couté 300 millions de dollars par an à l’économie américaine pendant une durée de 10 ans, et a généré 140 milliards de dollars. Le projet de cartographie cérébrale, estimé à un coût identique à celui du Human Genome Project, soit 3 milliards de dollars sur 10 ans , rapportera presque 6 fois plus, soit 800 milliards de dollars. Kennedy avait la Lune, Obama aura cerveau.

Source

Obama Seeking to Boost Study of Human Brain
John Markoff

The New York Times February 17, 2013

The Brain Activity Map Project and the Challenge of Functional Connectomics
A. Paul Alivisatos, Miyoung Chun, George M. Church, Ralph J. Greenspan, Michael L. Roukes, Rafael Yuste
Neuron, Volume 74, Issue 6, 970-974, 21 June 2012

Crédit Photo : humanbrain.info

Articles sur le même sujet