samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Contrôle des armes à feu : l’Australie devrait inspirer les Etats-Unis

7726399004_ce46d5fd06_z

L’Australie et les États-Unis sont deux pays anglophones constitués par l’immigration de colons européens armés et qui restent à ce jour amateurs d’armes à feu. Tous deux ont une consommation proportionnellement identique de films, de jeux vidéo, de musique, de drogues et d’alcool. Pourtant, les 2 pays diffèrent fortement en ce qui concerne la violence par arme à feu. Pour une population 14 fois plus importante, le nombre de décès par arme à feu est 134 fois plus important aux Etats-Unis (31 672 vs 236) et le taux d’homicide arme à feu 27 fois plus important, 11 078 [3,6 pour 100 000] contre 30 en Australie [0,13 par 100 000] (donnée 2010).

Ce résultat a été obtenu en Australie suite à un événement dramatique survenu le 28 avril 1996 à Port Arthur, dans l’Etat Australien de Tasmanie. Ce jour là, Martin Bryant a tué 35 personnes et en a blessé 37 : Au cours des 90 premières secondes, il avait déjà tué 20 personnes avec 29 balles tirées par un fusil d’assaut Colt AR-15 possédant un magasin de 30 balles. Seulement 12 jours après cette tuerie, un ensemble complet de réformes du droit des armes à feu a été mis en place. Depuis lors, il n’y a plus eu de tueries et un déclin accéléré des décès par des armes à feu a été constaté.

La possession d’armes semi-automatiques et de fusils à pompe a été interdite, la vente d’arme par internet prohibée, l’auto défense n’a plus été reconnue comme une justification pour posséder une arme à feu, et un programme de rachat des armes fut mis en place : plus d’un million d’armes à feu, soit un tiers de l’arsenal national civil Australien a été récupéré et détruit. Le lobby américain des armes, l’US National Rifle Association (NRA) tenta de diverses manières de s’opposer à cette loi mais il échoua. 85% des Australiens la supportaient.

Cette expérience est riche d’enseignement pour les Etats-Unis et dément l’argument du lobby américain des armes (NRA) qui repose sur le fait que ce sont les individus qui en tue d’autres et que les armes ne sont qu’un moyen ; contrôler les armes ne changerait pas cette volonté de tuer explique le lobby. Cette hypothèse est catégoriquement réfutée par l’expérience Australienne. C’est bien la possession d’armes à feu qui augmente le risque de commettre un homicide ou de la retourner contre soi-même ; Les armes à feu sont bien plus qu’un moyen.

Le taux d’homicide par arme à feu, a diminué de 7,5% par an après cette nouvelle loi. Le taux de suicide par arme à feu à été divisé par 60% (3,4 à 1,3 / 100 000 personnes-années) entre 1997 et 2005,  avec un taux global de suicide en réduction, témoignant de l’absence de moyen de substitution.

Ces statistiques et beaucoup d’autres montrant l’effet bénéfique de cette loi contre la possession d’arme à feu ont été synthétisées dans une étude publiée en 2006 par les mêmes auteurs dans la revue Injury Prevention.

Alors que les tirs accidentels et les suicides sont responsables de 75% à 80% des décès armes à feu, et la très grande majorité des homicides sont à une seule victime, ce fut cette tuerie de masse qui outragea les  Australiens et fut donc à la source du contrôle des armes. Depuis, l’interdiction des armes semi-automatiques a conduit non seulement à une absence de massacre de masse par arme à feu depuis 16 ans mais aussi à une diminution générale du nombre total de décès par armes à feu.

Aux Etats-Unis, depuis le massacre de Sandy Hook, au cours duquel le 14 décembre 2012, Adam Lanza, assassina 20 enfants et 6 personnels d’une l’école élémentaire, il semblait que la Maison Blanche souhaitait avec plus de vigueur qu’auparavant  mettre en place un  contrôle des armes de guerre. Trois mois après la tragédie, celui-ci semble une nouvelle fois enterré. Un mois après le massacre, La NRA, la National Rifle Association, mettait en ligne sur itunes un jeu gratuit pour iphone et ipad, “NRA: Practice Range”, un nouveau jeu  de shooting autorisé aux plus de 4 ans, où les petites têtes blondes pouvaient s’entrainer au tir.

Source

Gun-Related Deaths: How Australia Stepped Off “The American Path”
Simon Chapman, PhD; and Philip Alpers
Ann Intern Med. 12 March 2013

Australia’s 1996 gun law reforms: faster falls in firearm deaths, firearm suicides, and a decade without mass shootings
S Chapman, P Alpers, K Agho, M Jones
Inj Prev 2006;12:365-372, December 1, 2006

Crédit Photo Creative Commons by  simonov

Articles sur le même sujet