mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les boissons énergétiques, riches en caféine, augmentent la tension artérielle et le risque de mort subite

3402171369_2c70c089c0_z

Alors que des enquêtes de pharmacovigilances ont été activées dans plusieurs pays afin que soient suivies avec attention les conséquences de la consommation des boissons énergétiques hypercaféinées, deux nouvelles études présentées à un congrès de l’American Heart Association aux USA, tendent à confirmer l’existence d’un risque cardiaque lié à leur consommation : Non seulement elles augmentent la pression artérielle mais la conduction cardiaque est également modifié favorisant la survenue d’une mort subite (par allongement du QT).

En novembre 2012, La FDA américaine annonçait qu’elle enquêtait sur 13 décès de consommateurs de la boisson énergétique hypercaféinée  5-hours Energy, ainsi que sur 5 décès et un infarctus survenus après consommation de la boisson Monster Energy drink.

Une première étude présentée à l’AHA a évalué des modifications de l’intervalle QT, indicateur de la transmission de l’influx électrique cardiaque entre oreillettes et ventricules cardiaques chez 93 participants qui avaient consommé entre 1 et 3 cannettes de boisson énergétique hypercafeinée. Elle retrouve un allongement du QT de 10 ms sans modification de la fréquence cardiaque. Un allongement du QT est alarmant car il indique un risque d’augmentation des arythmies cardiaques pouvant mener à une mort subite. plusieurs médicaments allongeant le QT ont été retirés du marché (terfénadine, astémizole,thioridazine, clobutinol, cisapride). Une augmentation de 5 ms du QT est déjà un problème à considérer indique la FDA dans un document à destination des industriels (“Guidance for Industry” sur la manière de conduire des évaluations ; “Clinical Evaluation of QT/QTc Interval Prolongation”).

Dans une seconde étude menée par la même équipe chez 132 participants où les variations de pression artérielle ont été évaluées après consommation de boissons énergétiques hypercaféinées, une augmentation de la pression artérielle systolique de 3.5 mmHg a été retrouvée. La pression artérielle diastolique n’était pas modifiée (Sachin A. Shah, University of the Pacific in Stockton, Californie & Ian Riddock, David Grant USAF Medical Center in Travis Air Force Base, California. American Heart Association Epidemiology and Prevention/Nutrition, Physical Activity and Metabolism, 2013, meeting in New Orleans).

Ces données ont été obtenues en colligeant les résultats de 7 études. Les participants étaient tous jeunes, âgés de 18 à 45 ans.

Ces deux effets secondaires retrouvés après consommation de boissons hypercaféinées pourraient expliquer des accidents cardiaques inattendus chez des sujets jeunes surtout si ceux-ci souffrent d’une pathologie sous-jacente méconnue. Les auteurs recommandent déjà à ceux sachant qu’ils ont des problèmes cardiaques ou une pression artérielle élevée de s’abstenir de toute consommation de boisson hypercaféinée.

En réponse à ces études, le lobby “the American Beverage Association” a expliqué à CBSNews.com que « la plupart des boissons énergétiques contiennent  moitié moins de caféine qu’une tasse de café de même volume et que les données scientifiques ne suggèrent pas d’effet délétère des boissons énergétiques sur la santé», des données évidemment à confronter à la réalité des dosages en caféine.

Les consultations aux urgences liées à la consommation de boissons énergétiques ont doublé au cours des 4 dernières années aux Etats-Unis, passant de 10 000 en 200è à 20 000 en 2011 : dans 40% des cas, cette consommation à risque était associée à une consommation d’alcool ou de médicaments.

Source

Impact of energy drinks on electrocardiographic and blood pressure parameters: a meta-analysis of clinical studies
Shah SA, et al
American Heart Association 2013, Abstract P324, AHA Epidemiology and Prevention/Nutrition, Physical Activity and Metabolism

Crédit Photo Creative Commons by  rynosoft

Articles sur le même sujet