jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Nocivité de la viande rouge pour le coeur: un coupable est identifié, la L-Carnitine

474751797_138b1a81da_z

Pourquoi la viande rouge est-elle mauvaise pour le coeur et augmente t-elle le risque de décès par maladies cardiovasculaires, alors que la viande blanche n’a pas cet effet? Des scientifiques américains démontrent qu’une substance présente dans la viande, la L-Carnitine, accroit le risque d’athérosclérose, c’est à dire le risque de dépôt de cholestérol dans les artères.

Si la viande rouge souffre d’une mauvaise réputation en terme de santé cardiovasculaire, puisqu’elle accroit le risque de souffrir par exemple d’un infarctus, la raison n’en est pas encore réellement identifiée. Les graisses contenues dans la viande ont été incriminées, en particulier les graisses saturées, ou encore le sodium contenu dans les viandes  industrielles : cependant aucune réponse conclusive n’a jamais été apportée.

Des scientifiques du département de cardiologie préventive de la fameuse Cleveland Clinic en Ohio se sont interrogés sur l’effet de la L-carnitine. La L-carnitine sert à transporter les acides gras de la cellule vers les mitochondries, l’usine énergétique de la cellule, où ils seront transformés en énergie. En fait, des travaux antérieurs avaient permis à l’équipe d’identifier une corrélation entre la concentration sanguine d’une substance appelée OTMA (triméthylamine N-oxyde) et le risque cardiovasculaire. Administrer OTMA à des souris garantissait un infarctus du myocarde.

Or OTMA est synthétisé dans l’intestin par la digestion de certains aliments ou certains ingrédients dont la L-Carnitine. Des tests sanguins réalisés sur des étudiants nourris d’un bon steak de boeuf révèlent effectivement qu’immédiatement après la dégustation de viande rouge, les taux d’OTMA s’élèvent. Quelque chose, à l’intérieur des intestins transforment la L-Carnitine en OTMA, s’agit-ils des bactéries qui peuplent par milliards le tube digestif? Là encore, les scientifiques se sont appuyés sur leurs étudiants affamés. Après leur avoir donné 5 jours d’antibiotiques à large spectre en vue de détruire la flore intestinale, ils ont répété la soirée steak puis les prélèvements sanguins. Chez aucun des étudiants, OTMA n’augmente dans le sang après la dégustation carnée précédée de prise d’antibiotiques.

Ces scientifiques publient dans la revue Nature les résultats d’étude confirmant chez l’animal l’implication des bactéries digestives dans la transformation de la L-Carnitine en OTMA et l’aggravation du risque cardiovasculaire qui s’ensuit : Les souris nourries avec de la L-carnitine avaient un taux d’OTMA plus élevé et un dépôt de cholestérol dans les artères double des animaux témoins après seulement 15 jours. Ces souris nourries à la L-carnitine sont en plus victimes d’un phénomène intestinal involontaire : leur intestins s’enrichissent rapidement en bactéries consommant la L-carnitine . On pourrait ainsi imaginer que les êtres humains gros consommateurs de viande rouge aient un intestin particulièrement propice à digérer la L-Carnitine et donc à produire OTMA, exposant donc à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Cette équipe a cependant encore un peu de travail devant elle, en particulier comprendre pourquoi et comment OTMA promeut l’athérosclérose.

Si la L-carnitine est très présente dans la viande rouge, elle l’est aussi dans certaines boissons énergétiques qui se vantent d’être enrichies en L-carnitine. Certains body-builders consomment également de très grande quantité de L-carnitine afin de gonfler leur développement musculaire. Attention aux conséquences….

Source

Intestinal microbiota metabolism of L-carnitine, a nutrient in red meat, promotes atherosclerosis
Robert A Koeth & al
Nature Medicine (2013) Published online 07 April 2013

Crédit Photo CReative Commmons by sean dreilinger

Articles sur le même sujet