dimanche 2 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Cancer du sein : les prothèses mammaires affecteraient la survie

2851693194_e44a1ef5ca_z

Selon une revue de la littérature scientifique existante, publiée dans a revue anglaise The British Medical Journal, les femmes ayant eu recours à la chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire auraient une survie moins favorable en cas de diagnostic de cancer du sein.

La pose de prothèses mammaires est un acte de chirurgie esthétique parmi les plus populaires dans le monde. Le recours à cette chirurgie a augmenté de 800% depuis les années 1990. Chaque année des centaines de milliers de femmes y ont recours. On estime à plus de 300 000 le nombre de femmes ainsi opérées chaque années a seulement aux Etats-Unis et cet engouement se retrouve chez des femmes de plus en plus jeunes.

Jusqu’alors, les études épidémiologiques n’ont pas retrouvé d’augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes portant des prothèses mammaires. Cependant, l’hypothèse que les prothèses pourraient diminuer le taux de détection des cancers précoces existe. Une technique de radiographie mammaire consistant à déplacer la prothèse pour améliorer la qualité de la radiographie a même été mise au point mais empêche toujours de voir correctement environ un tiers du sein. Sachant qu’environ une femme sur huit (aux Etats-Unis) sera un jour diagnostiquée porteuse d’un cancer du sein, cette mauvaise visualisation chez les femmes porteuses de prothèses pourrait porter à conséquence. Quelques études ont déjà rapporté que les cancers du sein diagnostiqués chez les femmes porteuses de prothèses étaient à des stades plus avancés que chez les femmes non porteuses de prothèse : cependant d’autres études n’ont pas retrouvé ce risque. Des scientifiques Québécois ont donc menée une analyse de toutes les études existantes afin de déterminer si un risque devait ou non être redouté.

Douze études récentes ont été sélectionnées pour évaluer l’association entre le port de prothèses mammaires et le stade de détection d’un cancer du sein, et cinq études l’association entre le port de prothèses mammaires et la survie.

Les scientifiques mettent statistiquement en évidence un risque de surmortalité par cancer du sein chez les femmes porteuses de prothèses mammaires par rapport aux non porteuses. Cependant, les auteurs rappellent que cette analyse ne pouvait éliminer tous les biais statistiques possibles du fait d’un manque de données et d’un nombre d’études restant faibles. Le doute peut donc persister.

Il est important de considérer que les implants en silicone ou rempli de solution saline altèrent la capacité de visualisation du tissu mammaire lors de la lecture d’une radiographie par un radiologue. Des modifications de ce tissu mammaire au contact de la prothèse apparait chez 15 à 20% des femmes porteuses de prothèses réduisant encore la sensibilité de l’examen. Chez ces femmes, la réalisation d’une IRM, plus couteuse pourrait être plus conclusive mais reste peu répandu.

Ainsi, si ces résultats doivent être interprétés avec précaution, ils suggèrent néanmoins que le diagnostic d’un cancer du sein se fait à un stade plus avancé chez femmes porteuse de prothèses mammaires, affectant d’autant les chance de survie. Ce risque est à prendre en considération en particulier chez les femmes ayant des facteurs de risque de cancer du sein plus importants.

Source

Breast cancer detection and survival among women with cosmetic breast implants: systematic review and meta-analysis of observational studies
Eric Lavigne, Eric J Holowaty, Sai Yi Pan, Paul J Villeneuve, Kenneth C Johnson, Dean A Fergusson, Howard Morrison, Jacques Brisson
BMJ 2013;346:f2399    

Crédit Photo Creative Commons by  Malingering

Articles sur le même sujet